Accueil > Positions scientifiques > Actualité de la recherche > A vegan athlete’s heart – is it different? Morphology and function in echocardiography

A vegan athlete’s heart – is it different? Morphology and function in echocardiography

Le cœur d'un athlète végétalien : est-il différent ? Morphologie et fonction observées par échocardiographie

Król W, Price S, Śliż D, et al. A Vegan Athlete’s Heart-Is It Different? Morphology and Function in Echocardiography. Diagnostics (Basel). 2020;10(7):E477. Published 2020 Jul 14. doi:10.3390/diagnostics10070477

Traduction du résumé

Les régimes alimentaires à base de plantes sont de plus en plus répandus, y compris chez les athlètes. Cette étude compare les différences de performances physiques, de morphologie et de fonction cardiaque entre des coureurs amateurs végétaliens et omnivores. Un groupe d’étude et un groupe contrôle ont été recrutés, comprenant chacun N = 30 participants. Huit membres du groupe d’étude ont été exclus, ce qui laisse N = 22 participants. Les membres des deux groupes étaient d’âge similaire et s’entraînaient avec une fréquence et une intensité similaires. Les végétaliens ont affiché un VO2max plus élevé (54,08 contre 50,10 ml/kg/min, p < 0,05), qui était corrélé positivement à l’apport en glucides (ρ = 0,52) et négativement à l’apport en AGMI (acides gras mono-insaturés) (ρ = -0,43). Les végétaliens présentaient une forme de remodelage plus excentrique avec un diamètre ventriculaire gauche diastolique terminal plus important (dVGDT, 2,93 vs. 2,81 cm/m2, p = 0,04) et une épaisseur de paroi relative (EPR, 0,39 vs. 0,42, p = 0,04) et une masse ventriculaire gauche (MVG, 190 vs. 210 g, p = 0,01) plus faible. L’indice de masse du ventricule gauche (IMVG) était similaire (108 contre 115 g/m2, p = NS). La contrainte longitudinale était plus élevée dans le groupe végétalien (-20,5 vs. -19,6 %, p = 0,04), ce qui suggère une meilleure fonction systolique. Des vitesses plus élevées des ondes E (87 contre 78 cm/s, p = 0,001) et des rapports E/e’ (6,32 contre 5,6, p = 0,03) peuvent suggérer une meilleure fonction diastolique dans le groupe végétalien. Les résultats montrent que le fait de suivre un régime alimentaire à base de plantes ne nuit pas aux performances des athlètes amateurs et influence le remodelage morphologique et fonctionnel du cœur. La diminution de l’EPR et l’amélioration de la fonction systolique et diastolique du VG sont très probablement des résultats échocardiographiques positifs.