Accueil > Biologie > Associations of circulating methylmalonic acid and vitamin b-12 biomarkers are modified by vegan dietary pattern in adult and elderly participants of the adventist health study 2 calibration study

Associations of circulating methylmalonic acid and vitamin b-12 biomarkers are modified by vegan dietary pattern in adult and elderly participants of the adventist health study 2 calibration study

Les liens entre les biomarqueurs de l'acide méthylmalonique circulant et de la vitamine B-12 sont modifiés par le régime végétalien chez les participants adultes et âgés de l'étude Adventist Health Study 2 Calibration Study

Haddad EH, Jaceldo-Siegl K, Oda K, Fraser GE. Associations of Circulating Methylmalonic Acid and Vitamin B-12 Biomarkers Are Modified by Vegan Dietary Pattern in Adult and Elderly Participants of the Adventist Health Study 2 Calibration Study. Curr Dev Nutr. 2020;4(2):nzaa008. Published 2020 Jan 22.

Traduction du résumé

Contexte

Un taux élevé d’acide méthylmalonique (MMA) dans le plasma est un biomarqueur fonctionnel du statut de la vitamine B-12, mais on ne dispose que d’informations limitées sur sa prévalence chez les végétariens américains.

Objectifs

L’étude examine la prévalence d’un taux de MMA plasmatique ≥ 0,27 μmol/L chez les personnes qui suivent un régime végétarien, ses liens avec la vitamine B-12 et ses biomarqueurs, et l’effet modificateur du régime végétariens sur ces liens.

Méthodes

Dans cette étude transversale (n = 785), les concentrations de MMA, de vitamine B-12, d’holotranscobalamine (holoTC) et d’homocystéine (Hcy) ont été déterminées chez les participants à l’étude d’étalonnage de l’étude Adventist Health Study 2 (AHS-2). L’apport en vitamine B-12 provenant des aliments, des aliments enrichis et des compléments alimentaires a été évalué par six rappels de 24 heures. Des modèles de régression ont été utilisés pour estimer les OR (odds ratio) d’un taux élevé de MMA par rapport au niveau des biomarqueurs de la vitamine B-12, à l’apport en vitamine B-12 et au régime alimentaire.

Résultats

La prévalence d’un faible niveau en vitamine B-12 défini par une concentration de vitamine B-12 sérique <148 pmol/L, de holoTC <35 pmol/L, de MMA ≥0.27 et ≥0.37 μmol/L, ou Hcy ≥15 μmol/L, et l’OR d’avoir un taux élevé de MMA ne différait pas selon le régime alimentaire, peut-être en raison de l’apport provenant d’aliments enrichis en vitamine B12 et de compléments alimentaires. L’apport quotidien total en vitamine B-12 du deuxième tercile se situant dans la fourchette de 4,4 à 14,5 μg/jour a réduit de 69 % la probabilité d’une augmentation du MMA et le doublement de l’apport en vitamine B-12 a été associé à une diminution de 4,3 % du MMA plasmatique. Le lien entre le logarithme du MMA plasmatique et les biomarqueurs a été modifié par l’alimentation, le modèle végétarien montrant une association ∼3 fois plus forte avec le logarithme de la vitamine B-12 et le Hcy du sérum que le modèle non-végétarien.

Conclusions

La prévalence de l’apport en vitamine B-12 <2,0 μg/jour était de 15,2 % chez les végétaliens, 10,6 % chez les lacto-ovo-végétariens et 6,5 % chez les non-végétariens. Étant donné les conséquences neurologiques irréversibles d’une carence en vitamine B-12, l’importance d’un apport régulier en vitamine B-12 chez les adultes et les personnes âgées est soulignée.