Accueil > Positions scientifiques > Actualité de la recherche > Effects of vegetarian diets on blood pressure lowering: a systematic review with meta-analysis and trial sequential analysis

Effects of vegetarian diets on blood pressure lowering: a systematic review with meta-analysis and trial sequential analysis

Effets des régimes végétariens sur la baisse de la pression artérielle: une revue systématique avec méta-analyses et analyse séquentielle d'essais cliniques

Lee KW, Loh HC, Ching SM, Devaraj NK, Hoo FK. Effects of Vegetarian Diets on Blood Pressure Lowering: A Systematic Review with Meta-Analysis and Trial Sequential Analysis. Nutrients. 2020;12(6):E1604. Published 2020 May 29.

Traduction du résumé

Les effets bénéfiques d’un régime végétarien sur le contrôle de la pression artérielle (PA) ont été rapportés dans des revues systématiques précédentes; cependant, jusqu’à présent, leur efficacité relative n’est pas bien établie. Nous avons effectué une revue systématique avec analyse séquentielle d’essais cliniques pour déterminer l’effet d’un régime végétarien sur la réduction de la pression artérielle. Nous avons cherché les essais contrôlés randomisés (ECR) dans Medline, PubMed et Cochrane Central Register. Quinze ECR éligibles avec 856 sujets ont été entrés dans l’analyse. Les résultats regroupés ont démontré qu’un régime végétarien abaissait significativement la pression artérielle systolique (différence moyenne pondérée (DMP), -2,66 mmHg (intervalle de confiance à 95% (IC) = -3,76, -1,55, p <0,001) et la PA diastolique avait une DMP, -1,69 IC 95% = -2,97, -0,41, p <0,001) par rapport à un régime omnivore. Dans l’analyse des sous-groupes, un régime végétalien a démontré une plus grande réduction de la PA systolique (DMP, -3,12 mm Hg; IC à 95% = -4,54, -1,70, p <0,001) par rapport à un régime lacto-ovo-végétarien (DMP, – 1,75 mm Hg, IC 95% -5,38, 1,88, p = 0,05). Le régime végétalien a montré une tendance similaire en termes de réduction de la pression artérielle diastolique (DMP, -1,92 mm Hg (IC 95% = -3,18, -0,66, p <0,001)) mais ceux avec un régime lacto-ovo-végétarien n’ont montré aucun changement dans la réduction de la PA diastolique (DMP, 0,00, IC à 95% = 0,00, 0,00), p = 0,432). En conclusion, les régimes végétariens sont associés à des réductions significatives de la PA par rapport aux régimes omnivores, ce qui suggère qu’ils peuvent jouer un rôle clé dans la prévention primaire et la gestion globale de l’hypertension.