Accueil > Positions scientifiques > Actualité de la recherche > Markers of a plant-based diet relate to memory and executive function in older adults

Markers of a plant-based diet relate to memory and executive function in older adults

Les marqueurs d'un régime alimentaire à base de plantes sont liés à la mémoire et aux fonctions exécutives chez les personnes âgées

Ramey MM, Shields GS, Yonelinas AP. Markers of a plant-based diet relate to memory and executive function in older adults. Nutr Neurosci. 2020;1-10. doi:10.1080/1028415X.2020.1751506

Traduction du résumé

Contexte

Bien que l’on sache que les végétaux sont importants pour la santé physique, nous en savons peu sur la relation entre les végétaux et la santé cognitive. De nouvelles données suggèrent que certains macronutriments pourraient influencer la cognition, mais on ne sait pas exactement quels domaines sont impactés ; plus important encore, on ne sait pas comment un régime alimentaire à base de plantes est lié à la cognition.

Objectif

Examiner les associations entre un régime alimentaire à base de plantes et le fonctionnement cognitif.

Méthodes

3 039 adultes âgés qui ont participé aux vagues 2011-2014 de l’Enquête nationale sur la santé et la nutrition (ENSN) ont participés à l’étude. Cette étude transversale a utilisé des données sur l’apport en macronutriments sur des périodes de 24 heures, ainsi que les performances sur des tests de mémoire à long terme et de fonction exécutive (c’est-à-dire rappel différé de mots, symbole numérique test de substitution, et maîtrise des animaux). L’analyse des composants principaux a été utilisée pour extraire un schéma alimentaire qui correspond à un régime alimentaire à base de plantes.

Résultats

Une plus grande adhésion à un régime alimentaire conforme à un régime végétal est liée à une meilleure performance dans toutes les tâches cognitives. Des analyses secondaires ont indiqué que le lien entre régime alimentaire à base de plantes et fonction exécutive explique l’association entre un régime alimentaire à base de plantes et la mémoire. De plus, ce même régime alimentaire végétal a été associé à une réduction de l’inflammation de base dans un ensemble de données distinct.

Conclusions

Des manipulations expérimentales sont nécessaires pour déterminer les relations causales potentielles de ces associations, mais ces résultats suggèrent qu’une alimentation à base de plantes est liée à une meilleure cognition, notamment par un meilleur contrôle des fonctions exécutives. Les travaux futurs devraient également tenter d’étendre ces résultats en examinant les mécanismes potentiels qui sous-tendent ces associations, tels que la réduction l’inflammation.