Cette page rassemble les informations utiles aux professionnels de santé sur les glucides dans l’alimentation végétale. Une synthèse grand public est consultable ici.

Description

Les glucides sont des nutriments essentiels à la santé humaine qui interviennent, entre autres, dans l’apport et le stockage d’énergie [1][2].

Il existe plusieurs catégories de glucides dont les deux plus courantes sont les « sucres » (glucose, fructose, saccharose, etc.), au goût sucré, et les « amidons », au goût non sucré, qui sont majoritairement absorbés par l’organisme sous forme de glucose.

Les glucides constituent, avec les protéines et les lipides, une des trois grandes familles de macronutriments, c’est-à-dire de nutriments qui contribuent à l’apport énergétique. Il est généralement recommandé que les glucides couvrent entre 40 % et 55 % de l’apport énergétique total [3]. La consommation de sucres au-delà de 10 % de l’apport énergétique total présente des risques pour la santé par des effets directs sur la prise de poids, l’augmentation de la triglycéridémie (taux de lipides dans le sang) et de l’uricémie (taux d’urée dans le sang), les caries dentaires ainsi que par des effets indirects sur le diabète de type 2 et certains cancers. Il convient donc de limiter les sucre (dont ceux présents dans les jus de fruits) et de privilégier les aliments à faibles charges glycémiques.

Apports nutritionnels conseillés

Les apports nutritionnels conseillés en glucides dépendent de la dépense énergétique qui peut être estimée par le niveau d’activité physique (NAP) [4]. Pour estimer rapidement votre NAP, rendez-vous sur la page dédiée.

Synthèse des apports nutritionnels conseillés [5][6] et des apports nutritionnels maximum conseillés [7]. Ces apports sont des références journalières moyennes et peuvent se compenser sur plusieurs jours.

Classes d'âges NAP 1,4
conseillé
NAP 1,6
conseillé
NAP 1,8
conseillé
NAP 2,0
conseillé
tous NAP
max
Moins de 1 mois
-
-
-
-
-
1 mois
-
-
-
-
-
De 2 à 3 mois
-
-
-
-
-
De 4 à 12 mois
-
-
-
-
-
De 1 à 3 ans
130 g
145 g
-
-
+50 g
De 4 à 6 ans
155 g
180 g
200 g
225 g
+50 g
De 7 à 9 ans
180 g
215 g
240 g
260 g
+50 g
De 10 à 12 ans
200 g
260 g
285 g
285 g
+50 g
De 13 à 14 ans
225 g
260 g
295 g
335 g
+50 g
De 15 à 18 ans
240 g
275 g
310 g
345 g
+50 g
De 19 à 24 ans
225 g
260 g
295 g
335 g
+50 g
De 25 à 50 ans
215 g
250 g
285 g
320 g
+50 g
De 51 à 64 ans
200 g
240 g
260 g
285 g
+50 g
Plus de 65 ans
200 g
225 g
250 g
275 g
+50 g
Cas particuliers NAP 1,4
conseillé
NAP 1,6
conseillé
NAP 1,8
conseillé
NAP 2,0
conseillé
tous NAP
max
Grossesse (2e trimestre)
+30 g / kg
+30 g / kg
+30 g / kg
+30 g / kg
+80 g / kg
Grossesse (3e trimestre)
+60 g / kg
+60 g / kg
+60 g / kg
+60 g / kg
+110 g / kg
Allaitement
+60 g / kg
+60 g / kg
+60 g / kg
+60 g / kg
+110 g / kg
Classes d'âges NAP 1,4
conseillé
NAP 1,6
conseillé
NAP 1,8
conseillé
NAP 2,0
conseillé
tous NAP
max
Moins de 1 mois
-
-
-
-
-
1 mois
-
-
-
-
-
De 2 à 3 mois
-
-
-
-
-
De 4 à 12 mois
-
-
-
-
-
De 1 à 3 ans
145 g
155 g
-
-
+50 g
De 4 à 6 ans
165 g
190 g
215 g
240 g
+50 g
De 7 à 9 ans
200 g
225 g
250 g
275 g
+50 g
De 10 à 12 ans
225 g
285 g
310 g
310 g
+50 g
De 13 à 14 ans
275 g
310 g
345 g
380 g
+50 g
De 15 à 18 ans
310 g
355 g
405 g
450 g
+50 g
De 19 à 24 ans
285 g
335 g
370 g
405 g
+50 g
De 25 à 50 ans
275 g
320 g
355 g
390 g
+50 g
De 51 à 64 ans
90 g
105 g
100 g
110 g
+50 g
Plus de 65 ans
250 g
295 g
335 g
370 g
+50 g

En cas de consommation régulière d’alcool ou de tabac, d’obésité, de fracture, d’infection, d’insuffisance hépatique, de dysfonctionnement intestinal ou de traitement médical (chimiothérapie, etc.) ou médicamenteux (antiépileptiques, etc.), il peut être nécessaire de revoir ces apports nutritionnels conseillés. N’hésitez pas à en parler avec votre médecin.

Facteurs influençant la biodisponibilité

La capacité d’un aliment à couvrir nos apports nutritionnels conseillés dépend de sa teneur en nutriments mais aussi de la biodisponibilité de ces derniers, c’est-à-dire de la fraction de la quantité ingérée qui sera assimilée et utilisée par l’organisme. Pour augmenter la biodisponibilité des nutriments, il est préférable de favoriser la consommation d’activateurs d’absorption et d’éviter celle d’inhibiteurs.

Pas d’activateurs d’absorption significatifs.

Pas d’inhibiteurs d’absorption significatifs.

Pas d’autres facteurs significatifs.

Meilleures sources alimentaires végétales

Un poster simplifié du tableau ci-dessous est téléchargeable ici. Tous les posters des meilleures sources alimentaires végétales peuvent être consultés et téléchargés ici.

Les aliments présentés ont une teneur moyenne d’au moins 5 % des apports nutritionnels conseillés d’un adulte de 25 à 50 ans sans problème de santé particulier. Ils sont triés par teneur moyenne décroissante pour 100 g d’aliment [8][9][10].

La charge glycémique est précisée pour chaque aliment. Si la charge glycémique d’un aliment est inférieure ou égale à 10 elle est considérée comme basse, si elle est comprise entre 10 et 19 elle est considérée comme modérée et si elle est supérieure ou égale à 20 elle est considérée comme élevée. Il est recommandé de privilégier les aliments à charge glycémique basse ou modérée.

Conseils pratiques

Trois conseils simples pour couvrir ses apports nutritionnels conseillés.

  • Consommer des aliments à charge glycémique basse ou modérée : Privilégier les aliments à charge glycémique basse ou modérée.
  • Éviter les produits ultratransformés : Éviter les produits ultratransformés (purée instantanée type Mousline, pain blanc, sodas, jus de fruits, viennoiseries, ketchup etc.). Ces produits sont généralement pauvres en nutriments et avec une charge glycémique élevée.
  • Privilégiez les céréales complètes avant le sport : Les muscles ont besoins de glucides pour fonctionner pendant l’effort. Les céréales complètes sont riches en glucides et ont généralement une charge glycémique basse ou modérée.

Fact-checking

Pas encore d’information fact-checkée pour ce nutriment.

Notes et références

  1. Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), Sucres dans l’alimentation
  2. European Food Safety Authority (EFSA), Scientific Opinion on Dietary Reference Values for carbohydrates and dietary fibre, 2010
  3. Il peut y avoir des variations pour les sportifs, les femmes enceintes ou allaitantes, les bébés, etc. Détails sur la page apports énergétiques
  4. Détails sur la page Niveau d’activité physique
  5. Calculés sur la base d’une énergie de 4 kcal par g de glucide et d’une couverture de 40 % + 55 % / 2 = 47,5 % des apports énergétiques totaux de la page apports énergétiques et arrondis à 5 g près
  6. Société Suisse de Nutrition (SSN), Valeurs de référence DACH, 2015
  7. Calculés sur la base d’une énergie de 4 kcal par g de glucide et d’une couverture de 55 % des apports énergétiques totaux de la page apports énergétiques et arrondis à 5 g près
  8. Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), table Ciqual 2017, Glucides (g/100g)
  9. United States Department of Agriculture Agricultural Research Service, USDA Food Composition Databases, Sugar, g per 100g
  10. Direction générale des produits de santé et des aliments (DGPSA), Fichier canadien sur les éléments nutritifs (FCÉN), Glucides