Cette page rassemble les informations utiles aux professionnels de santé sur la vitamine B3 dans l’alimentation végétale. Une synthèse grand public est consultable ici.

 

Description

La vitamine B3 est un nutriment essentiel à la santé humaine qui intervient, entre autres, dans la régulation hormonale, le métabolisme des glucides, lipides et protéines et le maintien de l’intégrité et l’expression des gènes de l’ADN [1][2][3].

Elle se présente sous deux formes ayant la même activité vitaminique :

L’acide nicotinique
Cette forme peut provenir de l’alimentation ou être synthétisé par le corps à partir du tryptophane (un acide aminé qui constitue les protéines).
Le nicotinamide
Cette forme provient de notre alimentation.

On appelle vitamine B3 tout composé présentant des caractéristiques biologiques similaires à celles de la niacine. On utilise l’unité « équivalent niacine » afin de tenir compte de l’apport alimentaire et de la synthèse réalisée par notre organisme. 1 mg d’équivalent niacine = 1 mg d’acide nicotinique = 1 mg de nicotinamide = 60 mg de tryptophane [4].

 

Apports nutritionnels conseillés

Synthèse des apports nutritionnels conseillés [5][6] et des apports nutritionnels maximum conseillés [7]. Ces apports sont des références journalières moyennes et peuvent se compenser sur plusieurs jours.

.
Apports nutritionnels
conseillés
Apports nutritionnels
maximum conseillés

Classes d’âges
♀
♂
♀
♂
Moins de 4 mois
4 – 12 mois
1 – 3 ans
4 – 6 ans
7 – 9 ans
10 – 12 ans
13 – 14 ans
15 – 18 ans
19 – 24 ans
25 – 50 ans
51 – 64 ans
65 ans et plus
2 mg
5 mg
8 mg
9 mg
10 mg
11 mg
13 mg
13 mg
13 mg
12 mg
11 mg
11 mg
2 mg
5 mg
8 mg
9 mg
11 mg
13 mg
15 mg
17 mg
16 mg
15 mg
15 mg
14 mg
?
?
?
?
?
?
?
?
?
?
?
?
?
?
?
?
?
?
?
?
?
?
?
?

Cas particuliers
♀
♂
♀
♂
Activité sportive régulière
Grossesse (Deuxième trimestre)
Grossesse (Troisième trimestre)
Allaitement
19 mg
14 mg
16 mg
16 mg
19 mg



?
?
?
?
?
?
?
?

En cas de consommation régulière d’alcool ou de tabac, d’obésité, de fracture, d’infection, d’insuffisance hépatique, de dysfonctionnement intestinal ou de traitement médical (chimiothérapie, etc.) ou médicamenteux (antiépileptiques, etc.), il peut être nécessaire de revoir ces apports nutritionnels conseillés. N’hésitez pas à en parler avec votre médecin.
 

Facteurs influençant la biodisponibilité

La capacité d’un aliment à couvrir nos apports nutritionnels conseillés dépend de sa teneur en nutriments mais aussi de la biodisponibilité de ces derniers, c’est-à-dire de la fraction de la quantité ingérée qui sera assimilée et utilisée par l’organisme. Pour augmenter la biodisponibilité des nutriments, il est préférable de favoriser la consommation d’activateurs d’absorption et d’éviter celle d’inhibiteurs.

Les activateurs d’absorption
A venir.
A venir.
Les inhibiteurs d’absorption
A venir.
A venir.
Autres
A venir.
A venir.
 

Meilleures sources alimentaires végétales

Les aliments présentés ont une teneur moyenne d’au moins 5 % des apports nutritionnels conseillés d’un adulte de 25 à 50 ans sans problème de santé particulier. Ils sont triés par teneur moyenne décroissante pour 100 g d’aliment [8][9][10].

Légumes, céréales, légumineuses et fruits crusLégumes, céréales, légumineuses, fruits et champignons cuitsOléagineux, farines, huiles, graines, fruits à coque et eauxAromates, épices, algues et champignons fraisAromates, épices, algues et sucres secs ou en poudre
 

Conseils pratiques

Trois conseils simples pour couvrir ses apports nutritionnels conseillés.

idée
Consommer assez de protéines et de vitamine B6
Avoir des apports suffisants en protéines et en vitamine B6 permet à l’organisme de convertir du tryptophane (un des neuf acides aminés essentiels) en vitamine B3.
idée
A venir
A venir
idée
A venir
A venir
 

Fact-checking

Pas encore d’information fact-checkée pour ce nutriment.

 

Notes et références

  1. European Food Safety Authority (EFSA), EFSA Panel on Dietetic Products, Nutrition and Allergies (NDA), Scientific Opinion on Dietary Reference Values for niacin, 2014
  2. National Institutes of Health (NIH), Office of Dietary Supplements (ODS), Niacin
  3. Oregon State University, Linus Pauling Institute, Micronutrient Information Center, Niacin
  4. European Food Safety Authority (EFSA), EFSA Panel on Dietetic Products, Nutrition and Allergies (NDA), Scientific Opinion on Dietary Reference Values for niacin, 2014, Table 5: Summary of Dietary Reference Values for niacin
  5. Société Suisse de Nutrition (SSN), Valeurs de référence DACH, 2015
  6. European Food Safety Authority (EFSA), EFSA Panel on Dietetic Products, Nutrition and Allergies (NDA), Scientific Opinion on Dietary Reference Values for niacin, 2014, Table 5: Summary of Dietary Reference Values for niacin
  7. European Food Safety Authority (EFSA), Scientific Committee on Food (SCF), EFSA Panel on Dietetic Products, Nutrition and Allergies (NDA), Overview on Tolerable Upper Intake Levels, 2018
  8. Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), table Ciqual 2017, Vitamine B3 (mg/100g)
  9. United States Department of Agriculture Agricultural Research Service, USDA Food Composition Databases, Niacin, mg per 100g
  10. Direction générale des produits de santé et des aliments (DGPSA), Fichier canadien sur les éléments nutritifs (FCÉN), Vitamine B3