Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Accueil > Nutrition > Vitamines > Vitamine K

Vitamine K

Description

La vitamine K est un nutriment essentiel à la santé humaine. Le « K » vient de Koagulation en danois. Elle intervient entre autres dans les mécanismes de coagulation sanguine et dans la captation du calcium par les os et divers tissus [1][2][3].

Elle se présente essentiellement sous deux formes ayant la même activité vitaminique :

K1 (phylloquinone ou phytoménadione)
Cette forme est uniquement présente dans les aliments d’origine végétale et est directement assimilable par l’organisme.
K2 (ménaquinones)
Cette forme est d’origine animale ou bactérienne et est notamment synthétisée par notre flore intestinale.
 

Apports nutritionnels conseillés

Synthèse des apports nutritionnels conseillés [4][5] et des apports nutritionnels maximum conseillés [6]. Ces apports sont des références journalières moyennes et peuvent se compenser sur plusieurs jours.

.
Apports nutritionnels
conseillés
Apports nutritionnels
maximum conseillés

Classes d’âges
♀
♂
♀
♂
Moins de 4 mois
4 – 12 mois
1 – 3 ans
4 – 6 ans
7 – 9 ans
10 – 12 ans
13 – 14 ans
15 – 18 ans
19 – 24 ans
25 – 50 ans
51 – 64 ans
65 ans et plus
4 µg
10 µg
15 µg
20 µg
30 µg
40 µg
50 µg
60 µg
60 µg
60 µg
65 µg
65 µg
4 µg
10 µg
15 µg
20 µg
30 µg
40 µg
50 µg
70 µg
70 µg
70 µg
80 µg
80 µg

























Cas particuliers
♀
♂
♀
♂
Activité sportive régulière
Grossesse
Allaitement

60 µg
60 µg










En cas de consommation régulière d’alcool ou de tabac, d’obésité, de fracture, d’infection, d’insuffisance hépatique, de dysfonctionnement intestinal ou de traitement médical (chimiothérapie, etc.) ou médicamenteux (antiépileptiques, etc.), il peut être nécessaire de revoir ces apports nutritionnels conseillés. N’hésitez pas à en parler à votre médecin.

Il n’y a pas de syndrome clinique connu attribuable à un surdosage en vitamine K [7].

 

Meilleures sources alimentaires végétales

Les teneurs moyennes sont triées par ordre décroissant et sont exprimées pour 100 g d’aliment [8][9]. Seule la vitamine K1 est présentée ici. Les pourcentages des apports nutritionnels conseillés sont donnés pour des adultes de 25 à 50 ans sans problèmes de santé particuliers.

Légumes, céréales, légumineuses et fruits crusLégumes, céréales, légumineuses, fruits et champignons cuitsOléagineux, farines, huiles, graines, fruits à coque et eauxAromates, épices, algues et champignons fraisAromates, épices, algues et sucres secs ou en poudre
 

Conseils pratiques

Trois conseils simples pour couvrir ses apports nutritionnels conseillés.

idée
Couvrir ses apports nutritionnels conseillés en lipides
La vitamine K est liposoluble (solubles dans les graisses), elle est donc mieux assimilée par l’organisme si l’apport en lipides est adéquat [10][11].
idée
A venir
A venir
idée
A venir
A venir
 

Notes et références

  1. Gilland JC, Le Moel G., Cahier de formation en biologie médicale n°38 - Les vitamines, Vitamine K, Bioforma, 2007, p. 64-73.
  2. Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), Vitamin K
  3. U.S. Department of Health & Human Services, National Institutes of Health, Fact Sheet for Health Professionals, Vitamin K
  4. Société Suisse de Nutrition (SSN), Valeurs de référence DACH, 2015
  5. European Food Safety Authority (EFSA), Scientific Opinion on Dietary Reference Values for vitamin K, 2015, page 30 - 37
  6. European Food Safety Authority (EFSA), Scientific Committee on Food (SCF), EFSA Panel on Dietetic Products, Nutrition and Allergies (NDA), Overview on Tolerable Upper Intake Levels, 2018
  7. Ministère des solidarités et de la santé, Base de données publique des médicaments, Vitamine K1, 4.9. Surdosage
  8. Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES), table Ciqual 2017, Vitamine K1 (µg/100g)
  9. United States Department of Agriculture Agricultural Research Service, USDA Food Composition Databases, Vitamin K (phylloquinone)(µg) per 100g
  10. Cahiers de Nutrition et de Diététique, Emmanuelle Reboul, Absorption lipidique et vitamines liposolubles : interactions lors de la digestion et du transport membranaire dans l’entérocyte, 2014
  11. Oilseeds and fats, Crops and Lipids, Emmanuelle Reboul, Absorption intestinale des vitamines liposolubles, 2011
Top