Accueil > Positions scientifiques > Actualité de la recherche > Plant-based diets and bone health: sorting through the evidence

Plant-based diets and bone health: sorting through the evidence

Alimentation végétale et santé osseuse : démêler le vrai du faux

Hsu E. Plant-based diets and bone health: sorting through the evidence. Curr Opin Endocrinol Diabetes Obes. 2020;27(4):248-252. doi:10.1097/MED.0000000000000552

Traduction du résumé

Objectif de cette revue

La prise de conscience de plus en plus importante en faveur des régimes végétariens et végétaliens (entièrement végétal) a donné lieu à de nombreuses études sur leurs effets sur la santé. L’étude des facteurs nutritionnels affectant la santé des os est difficile, étant donné le temps qui s’écoule avant que les effets cliniques ne soient évidents. En outre, les études sur la population doivent tenir compte de fortes influences confondantes, car les effets peuvent être dus à une association et non à une causalité. Pourtant, il est très plausible que les facteurs alimentaires affectent le remodelage osseux de multiples façons. Les régimes alimentaires à base de plantes peuvent modifier l’équilibre des macronutriments et des micronutriments, peuvent entraîner des différences dans les effets prébiotiques et probiotiques sur le microbiote intestinal et peuvent modifier subtilement la réponse inflammatoire et immunitaire.

Résultats récents

Plusieurs études récentes ont examiné la nutrition végétale et les marqueurs de la santé osseuse, en utilisant des mesures telles que les marqueurs de renouvellement osseux, la densité minérale osseuse ou les taux de fracture. Bien que les études basées sur la population et les études transversales puissent être sujettes à des effets de confusion, une majorité d’entre elles n’ont pas montré de différences en matière de santé osseuse entre les végétariens/végans et les omnivores tant que l’apport en calcium et en vitamine D était suffisant. Quelques études prospectives de cohorte ou longitudinales démontrent même un certain bénéfice de l’alimentation à base de plantes, mais cette affirmation reste non prouvée.

Résumé

Rien ne prouve qu’un régime alimentaire à base de plantes, lorsqu’il est soigneusement choisi pour maintenir des niveaux adéquats de calcium et de vitamine D, ait des effets néfastes sur la santé des os. Les résultats théoriques suggèrent qu’un régime alimentaire à base de plantes peut, à long terme, réduire le risque d’ostéoporose par des mécanismes qui sont actuellement spéculatifs.