Retrouvez ici les liens vers les positions officielles sur l’alimentation végétale des 31 pays d’Europe qui ont établi des recommandations alimentaires.

Ces recommandations nationales, bien qu’officielles, peuvent être éloignées des consensus scientifiques en vigueur sur certains points. En effet, elles gardent un aspect politique et les considérations strictement nutritionnelles et liées à la santé peuvent être pondérées et orientées par le contexte spécifique de chaque pays : poids de certains secteurs économiques, conflits ethniques, habitudes alimentaires et culturelles, accès plus ou moins important aux médicaments et aux compléments alimentaires, modes alimentaires, équipements électroménagers disponibles, etc.

Albanie

Tous publics

Ministère de la santé, Institut de la santé publique, Recommendations on healthy nutrition in Albania (Recommandations pour une alimentation saine en Albanie), 2008

Aucune occurrence des termes « vegetarian » ou « vegan ».

Allemagne

Tous publics

Ministère de la santé, Ministère de l’agriculture, Vollwertig essen und trinken nach den 10 Regeln der DGE (Manger et boire des aliments complets selon les 10 règles de la DGE), 2013

Aucune occurrence des termes « vegetarier » ou « veganer ».

Autriche

Bébés de moins de 2 mois

Ministère de la santé, Commission nationale de la nutrition, Die Ernährungspyramide fuer Kinder (La pyramide alimentaire pour les enfants), 2010

Aucune occurrence des termes « vegetarier » ou « veganer ».

Personnes de 2 mois et plus

Ministère de la santé, Commission nationale de la nutrition, Die österreichische Ernährungspyramide (La pyramide alimentaire autrichienne), 2010

Aucune occurrence des termes « vegetarier » ou « veganer ».

Femmes enceintes et allaitantes

Ministère de la santé, Commission nationale de la nutrition, Die österreichische Ernährungspyramide fuer Schwangere (La pyramide alimentaire autrichienne pour les femmes enceintes), 2010

Aucune occurrence des termes « vegetarier » ou « veganer ».

Belgique

Bébés de 0 à 3 ans

Gouvernement flamand, Guide 1 – Vivement recommandé pour futures mamans et parents avec enfants de 0 à 3 ans, 2017

« En revanche, dans le cadre d’un régime végétalien strict (c’est-à-dire sans aucun produit d’origine animale), couvrir les besoins liés à la grossesse devient beaucoup plus complexe, car les risques de carences sont multiples (protéines, fer, calcium, zinc et vitamine B12). Dans ce cas, il est recommandé de prendre un supplément nutritionnel (demandez conseil à votre médecin) et de se faire accompagner d’un(e) diététicien(ne). » , p 4

Enfants de 3 à 12 ans

Gouvernement flamand, Guide 2 – Vivement recommandé pour enfants de 3 à 12 et leurs parents, 2017

Aucune occurrence des termes « végétarien », « végétalien » ou « végane ».

Adolescents de 12 à 18 ans

Gouvernement flamand, Guide 3 – Coup de foudre vivement recommandé aux garçons et filles entre 12 et 18, 2017

Aucune occurrence des termes « végétarien », « végétalien » ou « végane ».

Adultes de 19 à 59 ans

Gouvernement flamand, Guide général – Vivement recommandé pour jeunes et moins jeunes, 2017

Aucune occurrence des termes « végétarien », « végétalien » ou « végane ».

Adultes de plus de 60 ans

Gouvernement flamand, Guide 4 – Vivement recommandé pour seniors au cœur jeune, 2017

Aucune occurrence des termes « végétarien », « végétalien » ou « végane ».

Bosnie Herzégovine

Adultes

Ministère fédéral de la santé, Vodič o ishrani za odraslu populaciju (Guide de nutrition pour adultes), 2004

Aucune occurrence des termes « vegetarijanski » ou « veganski ».

Bulgarie

Adultes

Ministère de la santé, Food based dietary guidelines for adults in Bulgaria (Recommandations alimentaires pour les adultes en Bulgarie), 2006

Aucune occurrence des termes « vegetarian » ou « vegan ».

Chypre

Adultes

Ministère de la santé, Εθνικές οδηγίες διατροφής και άσκησης (Directives nationales sur la nutrition et l’exercice), 2007

Aucune occurrence des termes « χορτοφάγος » ou « βίγκαν ».

Enfants de 6 à 12 ans

Ministère de la santé, Εθνικές Οδηγίες Διατροφής και Õσκησης για παιδιά ηλικίας 6-12 χρονών (Directives nationales sur la nutrition et l’exercice pour les enfants âgés de 6 à 12 ans), 2007

Aucune occurrence des termes « χορτοφάγος » ou « βίγκαν ».

Croatie

Enfants de 7 à 10 ans

Ministère de la santé, Prehrambene Smjernice za djecu (Recommandations alimentaires pour les enfants), 2008

Aucune occurrence des termes « vegetarijanac » ou « vegan ».

Adolescents de 11 à 15 ans

Ministère de la santé, Prehrambene smjernice za 5 – 8 razrede osnovnih škola (Recommandations alimentaires pour les enfants en classe 5 à 8 de l’école primaire), 2012

Aucune occurrence des termes « vegetarijanac » ou « vegan ».

Adultes

Ministère de la santé, Prehrambene smjernice za odrasle (Recommandations alimentaires pour les adultes), 2002

Aucune occurrence des termes « vegetarijanac » ou « vegan ».

Danemark

Personnes de 3 ans et plus

Ministère de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche, De officielle kostråd (Recommandations alimentaires officielles), 2013

Aucune occurrence des termes « vegetar » ou « veganer ».

Espagne

Enfants et adolescents de 3 à 16 ans

Ministère de la santé, des services sociaux et de l’égalité, Nutrición saludable de la infancia a la adolescencia – La alimentación de tus niños y niñas (Une nutrition saine de l’enfance à l’adolescence – L’alimentation de vos enfants.), 2010

Aucune occurrence des termes « vegetariano », « vegetariana », « vegano » ou « vegana ».

Adultes

Ministère de la santé, des services sociaux et de l’égalité, Come sano y muévete: 12 decisiones saludables (Manger sainement et bouger : 12 choix sains), 2008

Aucune occurrence des termes « vegetariano », « vegetariana », « vegano » ou « vegana ».

Estonie

Tous publics

Ministère des affaires sociales, Eesti toitumis – ja liikumissoovitused (Recommandations en matière de nutrition et d’activité physique), 2015

« Toiduga tarbimisest põhjustatud puudust võib täheldada üksnes täiskasvanutel, kes on olnud mitu aastat väga ranged taimetoitlased ning ei ole tarvitanud vitamiini B12 toidulisandeid ega vitamiiniga B12 rikastatud toitu, või ka neist perekondadest pärit imikutel ja lastel, kus mainitud toidu tarbimise mustrit järgitakse. » , p 171

[Traduction : « Des carences alimentaires n’ont été observées que chez les adultes étant végétaliens depuis plusieurs années et n’ayant pas consommé de compléments en vitamine B12 ou d’aliments enrichis en vitamine B12, et chez les nourrissons et les enfants de familles où ce modèle de consommation alimentaire est suivi.« ] 

« Taimetoitlaste organismi rauavarud on madalamad kui mittetaimetoitlastel, kuid rauavaegusaneemia esinemus on olnud sarnane. Sellegipoolest on taimetoitlased ja sportlased (eelkõige naissportlased) riskirühmad, mis väärivad oma rauavajaduse tõttu erilist tähelepanu. » , p 209

[Traduction : « Les végétariens ont moins de réserves de fer que les non-végétariens, mais l’incidence de l’anémie ferriprive est similaire. Cependant, les athlètes végétariens (en particulier les athlètes féminines) sont des groupes à risque qui méritent une attention particulière en raison de leurs besoins en fer.« ] 

« Toidus olevat tsingi omastamist pärsivad oksalaadid, fütiinhape ja mõned teised orgaanilised happed. Tsingi omastamist toetavad aga loomset päritolu valgud. Soovitatavad tarbimiskogused kehtivad kombineeritud loomset ja taimset päritolu toitude söömise puhul. Seetõttu soovitatakse taimetoitlastele, kelle menüü põhineb peamiselt teraviljadel, segatoidulistele inimestele mõeldud soovitusest 25–30% kõrgemat tarbimiskogust. » , p 218

[Traduction : « Les oxalates, l’acide phytique et certains autres acides organiques inhibent l’absorption alimentaire du zinc. Cette absorption est améliorée par les protéines d’origine animale. Les apports recommandés s’appliquent donc à la consommation d’aliments combinés d’origine animale et végétale. Par conséquent, il est recommandé aux végétariens, dont le menu est principalement à base de céréales, de consommer 25 à 30% de zinc de plus que ce qui est recommandé pour les personnes ayant une alimentation mixte.« ] 

« Nende loomade liha ja piima seleenikontsentratsioon, kes on saanud mahesööta, võib olla madalam kui tavapäraselt söödetud loomade lihas ja piimas. Ka regulaarselt mahepõllumajanduslikult toodetud toitu tarbivate inimeste seleeni tarbimine võib seega olla madalam. See kehtib ka taimetoitlaste puhul, kuna taimset päritolu toidud võivad sisaldada väga vähe seleeni. » , p 230

[Traduction : « La concentration de sélénium dans la viande et le lait d’animaux nourris avec des aliments biologiques peut être inférieure à celle de la viande et du lait d’animaux nourris de façon conventionnelle. Ainsi, la consommation de sélénium des personnes qui consomment régulièrement des aliments issus de l’agriculture biologique peut également être plus faible. Cela s’applique également aux végétariens car les aliments d’origine végétale peuvent contenir très peu de sélénium.« ] 

« Jodeeritud sool, meresool, kala, koorikloomad, munad ja piimatooted on Põhjamaades olulised joodiallikad. Sageli soovitatakse taimset päritolu joodiallikana tarbida vetikatooteid, seda eelkõige taimetoitlaste menüüs. Kuid kuna vetikate joodisisaldus varieerub märkimisväärselt (mõned liigid võivad seda sisaldada koguni toksilistes kogustes), peaks vetikate joodisisaldus enne nende toiduks tarvitamist teada olema, et mitte ületada päevaseid ohutuid koguseid. » , p 269

[Traduction : « Le sel iodé, le sel de mer, le poisson, les crustacés, les œufs et les produits laitiers sont d’importantes sources d’iode dans les pays nordiques. Il est souvent recommandé de consommer des produits à base d’algues comme source d’iode d’origine végétale, notamment dans le menu végétarien. Cependant, comme la teneur en iode des algues varie considérablement (certaines espèces peuvent même en contenir en quantités toxiques), la teneur en iode des algues doit être connue avant de les consommer afin de ne pas dépasser les quantités journalières sûres.« ] 

Finlande

Tous publics

Conseil national de la nutrition, Terveyttä ruoasta! Suomalaiset ravitsemussuositukset 2014 (Alimentation saine! Recommandations finlandaises 2014 sur la nutrition), 2014

« Tutkimusten mukaan kasvisruokavaliota noudattavilla esiintyy vähemmän lihavuutta, sydän- ja verisuonisairauksia sekä tyypin 2 diabetesta kuin länsimaiden väestöllä yleensä. Kasvissyöjillä on myös paremmat veren ras-va-arvot sekä alhaisempi verenpaine, ja he elävät pitempään. Kasvissyöjien parempaa terveydentilaa selittänee osin myös se, että he liikkuvat enemmän ja tupakoivat vähemmän kuin sekaruokaa syövä väestö yleensä.

Lakto-ovo- ja laktovegetaariset ruokavaliot ovat monipuolisesti koostettuina ravintosisällöltään verrannollisia suositusten mukaiseen sekaruokavalioon. Täten ne soveltuvat myös odottaville ja imettäville äideille sekä lapsille. Koska näihin ruokavalioihin ei sisälly ruokia kaikista ruoka-aineryhmistä, ruokien valinnassa on tärkeää olla tavanomaista tarkempi, jotta kaikkien vitamiinien ja kivennäisaineiden saanti on riittävää. » , p 32

[Traduction : « Les études montrent que ceux qui suivent un régime végétarien ont moins d’obésité, de maladies cardiovasculaires et de diabète de type 2 que la population générale de l’Ouest. Les végétariens ont également de meilleurs niveaux de cholestérol ainsi qu’une pression artérielle plus basse et ils vivent plus longtemps. La meilleure santé des végétariens s’explique également en partie par le fait qu’ils font en moyenne plus d’exercice et fument moins que la population mixte.

Les régimes lacto-ovo et lacto-végétariens, lorsqu’ils sont variés, sont équivalents au régime mixte recommandé au niveau nutritionnel. Ainsi, ils conviennent également aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux enfants. Parce que ces régimes ne contiennent pas d’aliments de tous les groupes alimentaires, il est important d’être plus prudent dans votre choix d’aliments pour vous assurer que vous obtenez suffisamment de tous vos minéraux et vitamines. »

  « Vegaaniruokavalion toteutus on muita kasvisruokavalioita haasteellisem-paa. Erityisesti tulee varmistaa B12-vitamiinin, D-vitamiinin, riboflaviinin, kalsiumin, raudan, sinkin, jodin, seleenin ja proteiinin saanti käyttämällä tarvittaessa täydennettyjä elintarvikkeita ja/tai ravintolisiä.

– B12-vitamiinia on vain eläinkunnan tuotteissa, joten vegaaniruoka ei sisäl-lä sitä lainkaan. Hapatetussa ruoassa ja merilevässä voi olla B12-vitamiinin kaltaisia aineita, mutta elimistö ei pysty käyttämään niitä hyväkseen. Tämän vuoksi vegaanin tulee varmistaa sen saanti käyttämällä B12-vitamiinilla täy-dennettyjä elintarvikkeita tai B12-vitamiinivalmistetta.

– Proteiinin saanti on vegaaniruokavaliossa yleensä riittävää, jos kasviksia käytetään monipuolisesti ja energian saanti vastaa tarvetta. Vegaaniruoka sisältää runsaasti hyviä kasviproteiinin lähteitä (pavut, linssit, herneet, tofu, soijapuristeet, täysjyvävilja, pähkinät, siemenet). Soijaproteiini on lähes eläinkunnan proteiinin arvoista. Kasviproteiini imeytyy jonkin verran huonommin kuin eläinproteiini. Vegaaniruokavalio on mahdollista koostaa niin, että se sisältää kaikkia välttämättömiä aminohappoja. Proteiinien laatu varmistuu parhaiten, kun ruokavaliossa tai jopa yksittäisissä aterioissa yhdistetään palkokasvit, täysjyvävilja ja pähkinät tai siemenet. Silloin niiden aminohappokoostumukset täydentävät toisiaan. » , p 32 

[Traduction : « La mise en place d’un régime végétalien est plus difficile que d’autres régimes végétariens. En particulier, l’apport de vitamine B12, de vitamine D, de riboflavine, de calcium, de fer, de zinc, d’iode, de sélénium et de protéines doit être assuré en utilisant des aliments enrichis et / ou des compléments alimentaires, selon le cas.

– La vitamine B12 n’est présente que dans les produits d’origine animale, donc les aliments végétaliens n’en contiennent pas du tout. Les aliments fermentés et les algues peuvent contenir des substances comme la vitamine B12, mais le corps n’est pas en mesure de les assimiler. Par conséquent, les végétaliens doivent couvrir leurs besoins en utilisant des aliments enrichis en vitamine B12 ou des compléments alimentaires de vitamine B12.

– L’apport de protéines dans un régime végétalien est généralement suffisant si les végétaux sont variés et si l’apport énergétique couvre les besoins. La nourriture végétalienne est riche en bonnes sources de protéines végétales (haricots, lentilles, pois, tofu, protéines de soja texturées, céréales complètes, noix, graines). La protéine de soja est presque équivalente à la protéine d’origine animale. Les protéines végétales sont moins bien absorbées que les protéines animales mais il est possible de concevoir un régime végétalien couvrant les besoins dans tous les acides aminés essentiels. La qualité des protéines est améliorée lorsque les légumineuses, les grains entiers et les noix ou les graines sont combinés dans la journée ou dans un même repas car leurs profils d’acides aminés se complètent. »]

France

Bébés enfants et adolescents

Ministère des Solidarités et de la Santé, Le guide nutrition des enfants et ados pour tous les parents, 2016

« La déficience en fer est fréquente chez l’adolescente, notamment en raison des pertes liées aux règles. Elle est encore plus fréquente si votre ado mange peu de viande ou de poisson ou est végétarien. Ce manque peut entraîner une anémie et donc une grande fatigue. N’hésitez pas à en parler avec votre médecin. » , p 96

« Mon ado a décidé de ne plus manger de viande […] Soyez alors très attentif à ce qu’il compense avec d’autres aliments le manque de protéines et de fer lié à la suppression de la viande. » , p 104

Adultes

Ministère des Solidarités et de la Santé, Affiche recommandations adultes, 2016

Aucune occurrence des termes « végétarien », « végétalien » ou « végane ».

[Note : pour un mode de vie plus équilibré, il y est recommandé d’augmenter sa consommation de fruits et légumes, de légumes secs (lentilles, haricots, pois chiches, etc.) et de fruits à coque (noix, noisettes, amandes, non salées, etc.) et de réduire sa consommation de charcuterie et de viande (porc, bœuf, veau, mouton, agneau et abats).]

Femmes enceintes et allaitantes

Ministère des Solidarités et de la Santé, Le guide nutrition de la grossesse, 2016

« Vous êtes végétarienne – Vous pouvez avoir des risques de carences. Parlez-en avec votre médecin ou votre sage-femme. Faut-il prendre un supplément médicamenteux ?
– Certaines situations peuvent causer un risque de carence voire d’anémie en fer ; c’est à votre médecin ou votre sage-femme de l’évaluer. Ils vous prescriront un supplément médicamenteux s’ils le jugent nécessaire.
– Dans tous les autres cas, prendre du fer, que ce soit sous forme de suppléments médicamenteux, d’aliments enrichis ou de compléments alimentaires, est inutile et peut même être néfaste, en particulier si vous êtes diabétique, si vous faites de l’hypertension pendant la grossesse mais également si vous n’avez pas arrêté de fumer. » , p 16

« Lorsqu’on ne consomme aucun produit d’origine animale, on risque des carences graves en vitamine B12 conduisant à des anémies sévères. En effet, seuls les produits animaux contiennent cette vitamine. Même en parvenant à diversifier suffisamment leur alimentation, les personnes ayant une alimentation de type végétalien ou végane doivent donc, en lien avec le médecin traitant, un diététicien ou un pharmacien, recevoir un supplément sous forme de médicament ou de complément alimentaire. Pendant votre grossesse, veillez à avoir une attention médicale toute particulière compte tenu des difficultés que peut présenter un tel régime pour assurer la couverture des besoins nutritionnels. » , p 17

« Le soja et les produits à base de soja – Ils contiennent des phyto-estrogènes. Des expériences chez l’animal montrent qu’ils peuvent avoir des effets indésirables sur les petits. Cela n’a pas été observé jusqu’à présent chez l’humain mais, par prudence, il est recommandé pendant la grossesse :
– d’éviter de consommer des compléments alimentaires contenant des extraits de soja ;
– de limiter les aliments à base de soja (par exemple, tonyu ou jus de soja, tofu, desserts à base de soja) : pas plus d’un par jour. » , p 29

Personnes de plus de 55 ans

Ministère des Solidarités et de la Santé, Le guide nutrition à partir de 55 ans, 2016

Aucune occurrence des termes « végétarien » ou « végane ».

Aidants

Ministère des Solidarités et de la Santé, Le guide nutrition pour les aidants des personnes âgées, 2016

Aucune occurrence des termes « végétarien » ou « végane ».

Géorgie

Tous publics

Ministère du travail, de la santé et des affaires sociales, Healthy eating – the main key to health (Alimentation saine – l’essentiel à une bonne santé), 2005

Aucune occurrence des termes « vegetarian » ou « vegan ».

Grèce

Bébés, enfants et adolescents

Ministère de la Santé, Οδηγός για Βρέφη, Παιδιά και Εφήβους (Recommandations alimentaires pour les bébés, les enfants et les adolescents), 2014

Aucune occurrence des termes « χορτοφάγος » ou « βίγκαν ».

Adultes

Ministère de la Santé, Διατροφικοί Οδηγοί Για Ενήλικες (Recommandations alimentaires pour les adultes), 2014

Aucune occurrence des termes « χορτοφάγος » ou « βίγκαν ».

Femmes enceintes et allaitantes

Ministère de la Santé, Διατροφικοί Οδηγοί Για Γυναίκες, Εγκύους και Θηλάζουσες (Recommandations alimentaires pour les femmes enceintes et allaitantes), 2014

Aucune occurrence des termes « χορτοφάγος » ou « βίγκαν ».

Personnes de 65 ans et plus

Ministère de la Santé, Διατροφικοί Οδηγοί Για άτομα ηλικίας 65 ετών και άνω (Recommandations alimentaires pour les personnes de 65 ans et plus), 2014

Aucune occurrence des termes « χορτοφάγος » ou « βίγκαν ».

Hongrie

Adultes

Ministère de la santé, Táplálkozási ajánlások a magyarországi felnőtt lakosság számára felnőtt lakosság számára (Recommandations alimentaires pour la population adulte en Hongrie), 2004

Aucune occurrence des termes « vegetáriánus » ou « vegán ».

Irlande

Personnes de 5 ans et plus

Département de la santé, The Food Pyramid guide to every day food choices for adults, teenagers and children aged five and over (Guide de la pyramide alimentaire sur les choix alimentaires au quotidiens pour les adultes, les adolescents et les enfants de cinq ans et plus), 2016

Aucune occurrence des termes « vegetarian » ou « vegan ».

Islande

Personnes de 2 ans et plus

Ministère de la protection sociale, Ráðleggingar um mataræði fyrir fullorðna og börn frá tveggja ára aldri (Recommandations alimentaires pour les adultes et les enfants à partir de 2 ans), 2014

Aucune occurrence des termes « grænmetisæta » ou « vegan ».

Italie

Tous publics

Ministère de l’agriculture, Ministère de la santé, Ministère de l’environnement, Ministère de l’éducation, Linee Guida per una sana alimentazione (Recommandations pour une alimentation saine), 2018

« Per quanto detto rispetto alla capacità di compensare la qualità del latte materno anche in condizioni di scarso apporto alimentare, è evidente che una dieta vegetariana che comprenda anche latte e uova non ha controindicazioni all’allattamento, benché sia opportuno però tenere sotto controllo il ferro. Se dalla dieta sono esclusi anche uova e latticini, è necessario assicurarsi che siano presenti nella dieta importanti fonti di calcio, controllare il ferro e prevedere una supplementazione di vitamina B12. Una dieta che escluda il pesce deve prevedere delle integrazioni, ad esempio alghe o oli algali. » , p 151

[Traduction : « Concernant la capacité à conserver la qualité du lait maternel même dans des conditions de faible consommation alimentaire, il est établi qu’un régime végétarien qui comprend également du lait et des œufs n’a aucune contre-indication à l’allaitement maternel, bien que le fer soit un point d’attention. Si les œufs et les produits laitiers sont également exclus de l’alimentation, il est nécessaire de s’assurer que d’importantes sources de calcium sont présentes dans l’alimentation, de vérifier les apports en fer et de prévoir une supplémentation en vitamine B12. Un régime qui exclut le poisson doit comprendre des aliments spécifiques, par exemple des algues ou des huiles d’algues. »]  

« Diete vegetariane
Ne esistono diverse forme. Nella più diffusa vengono esclusi solamente carne e pesce, lasciando altri derivati animali come uova e latte. È un regime alimentare abbastanza equilibrato, che però necessita di una certa attenzione.
La scelta di questo regime alimentare è in genere legata a questioni etiche o ambientali. È diventata una moda per presunte ragioni salutistiche perché l’importanza di un’elevata quantità di alimenti di origine vegetale viene fraintesa con la necessità di escludere una parte di quelli di derivazione animale.Nell’adulto non crea particolari problemi, ma nell’individuo in crescita o in condizioni fisiologiche particolari quali gravidanza e allattamento, con fabbisogni nutritivi aumentati, occorre maggiore attenzione ed è consigliabile avvalersi dei consigli di un professionista in grado di elaborare un piano dietetico rigoroso e dettagliato che possa evitare possibili carenze. » p 190

[Traduction : « Régimes végétariens
Il en existe plusieurs formes. Dans les plus courants, seuls la viande et le poisson sont exclus, conservant certains dérivés animaux tels que les œufs et le lait. C’est une alimentation assez équilibrée, qui nécessite cependant certaines précautions.
Le choix de ce régime est généralement lié à des enjeux éthiques ou environnementaux. C’est devenu une mode pour de prétendues raisons de santé car le besoin d’une grande quantité d’aliments d’origine végétale lorsqu’on exclut une partie de ceux d’origine animale est sous-estimée. Chez l’adulte cela ne pose pas de problème particulier, mais chez l’individu en croissance ou dans des conditions physiologiques particulières telles que la grossesse et l’allaitement, avec des besoins nutritionnels accrus, une plus grande attention est requise et il est conseillé de suivre les conseils d’un professionnel capable d’élaborer un plan d’alimentation rigoureux et détaillé qui peut éviter d’éventuelles carences. »
]  

« Dieta vegana
È una dieta vegetariana ma merita una attenzione speciale poiché ne rappresenta un estremizzazione, in quanto esclude completamente i prodotti di origine animale compresi latte e derivati e uova (vengono esclusi quasi 2 gruppi di alimenti su 5) e la pianificazione della dieta dev’essere quindi ancora più attenta, perché la sua rigidità può facilitare la comparsa di alcune ben individuate carenze nutritive (quali quelle di calcio, di ferro, di vitamina B12, di omega-3, ecc.) in particolare nelle fasi più delicate come infanzia, gravidanza e allattamento e negli anziani. È necessaria la supplementazione di nutrienti, almeno di vitamina B12 completamente assente nei prodotti vegetali.
Anch’essa nasce per scelte etiche e ragioni ambientali, più che nutrizionali. Occorre fare attenzione a casi nei quali questi regimi estremi possono mascherare dei disturbi del comportamento alimentare. Per gli individui in crescita, così come in gravidanza e allattamento, è necessaria una cautela ancora maggiore rispetto alla dieta vegetariana. È assolutamente da evitare il “fai da te” (anche attraverso libri e siti internet) soprattutto nella primissima infanzia, per cui è bene documentarsi accuratamente sulle scelte da compiere e sulle precauzioni da prendere, rivolgendosi a personale molto esperto. » , p 190

[Traduction : « Régime végétalien
Un régime végétarien nécessite une attention particulière de par son extrémisme car il exclut complètement les produits animaux, y compris les produits laitiers et les œufs (près de deux groupes alimentaires 5 sont exclus) et il nécessite encore plu de prudence car sa rigidité peut faciliter l’apparition de certaines carences nutritionnelles bien identifiées (comme celles en calcium, fer, vitamine B12, oméga-3, etc.), notamment dans les phases les plus délicates comme l’enfance, la grossesse et l’allaitement maternel et chez les personnes âgées. Une complémentation en nutriments, au moins en vitamine B12 totalement absente des produits végétaux, est nécessaire.
Ce régime est également né pour des raisons éthiques et environnementales plutôt que nutritionnelles. Il faut être attentif aux cas où ce régime extrême peut masquer des troubles de l’alimentation. Pour les individus en croissance, ainsi que pour les femmes enceintes et allaitantes, une prudence encore plus grande que pour le régime végétarien est nécessaire. Il faut éviter de se débrouiller seul (notamment à travers des livres et des sites Internet), surtout dans la petite enfance. Il est recommandé de se renseigner précisément sur les choix à faire et les précautions à prendre en contactant un professionnel de santé très expérimenté. »
]

Lettonie

Bébés, enfants et adolescents

Ministère de la santé, Veselīga uztura ieteikumi zīdaiņu barošanai (Conseils pour une alimentation saine pour les bébés), 2008

Aucune occurrence des termes « veģetārietis » ou « vegāns ».

Adultes

Ministère de la santé, Veselīga uztura ieteikumi pieaugušajiem (Conseils pour une alimentation saine pour les adultes), 2008

Aucune occurrence des termes « veģetārietis » ou « vegāns ».

Personnes de 60 ans et plus

Ministère de la santé, Veselīga uztura ieteikumi cilvēkiem, kas vecāki par 60 gadiem (Conseils pour une alimentation saine pour les personnes de plus de 60 ans), 2008

Aucune occurrence des termes « veģetārietis » ou « vegāns ».

Macédoine du Nord

Personnes de 2 ans et plus

Ministère de la santé, Насоки за исхрана на населението во Република Македонија (Recommandations alimentaires pour la population de la République de Macédoine), 2014

« Вегетаријанскиот начин на исхрана, во споредба со не-вегетаријанскиот, е поврзан со намален ризик од дебелина, намален ризик од кардиоваскуларни болести и намален ризик од вкупна смртност. » , p 21

[Traduction : « Le régime végétarien, par rapport au régime non végétarien, est associé à un risque réduit d’obésité, de maladies cardiovasculaires et de mortalité globale. »

Malte

Adultes de 19 à 65 ans

Ministère de la santé, Dietary guidelines for Maltese adults (Recommandations alimentaires pour les adultes maltais), 2016

Aucune occurrence des termes « vegetarian » ou « vegan ».

Norvège

Personnes de 1 an et plus

Direction norvégienne de la santé, The norwegian dietary guidelines (Recommandations alimentaires norvégiennes), date inconnue

Aucune occurrence des termes « vegetarian » ou « vegan ».

Pays-Bas

Tous publics

Comité permanent de la santé publique du Conseil néerlandais de la santé, Comité permanent des soins de santé, Richtlijnen Schijf van Vijf (Recommandations alimentaires néerlandaises), 2018

Pas de recommandation spécifique pour les végétariens (vegetarisch) et véganes (veganistisch).

Pologne

Enfants et adolescents de 2 à 18 ans

Institut national d’alimentation et de nutrition, Ministère de la santé, Co jeść by być sprawnym i zdrowym? Broszura dla dzieci i młodzieży (Que manger pour être en forme et en bonne santé? Brochure pour les enfants et les jeunes), 2009

Aucune occurrence des termes « wegetariańskie » ou « wegańskie ».

Adultes

Institut national d’alimentation et de nutrition, Ministère de la santé, Zasady zdrowego żywienia (Principes d’une alimentation saine), 2010

Aucune occurrence des termes « wegetariańskie » ou « wegańskie ».

Portugal

Tous publics

Institut des consommateurs, Faculté des sciences de l’alimentation et de la nutrition de l’Université de Porto (FCNAUP), Os alimentos na roda (Guide de la roue alimentaire), 2004

Aucune occurrence des termes « vegetariano », « vegetariana », « vegano » ou « vegana ».

Roumanie

Tous publics

Ministère de la santé, Ghid alimentaţia sănătoasă sfaturi pentru populaţie (Recommandations pour une alimentation saine pour la population), 2006

Aucune occurrence des termes « vegetariana » ou « vegana ».

Royaume-Uni

Bébés et enfants de moins de 5 ans

Ministère de la santé, Vegetarian and vegan babies and children (Bébés et enfants végétariens et végétaliens ), page consultée en juin 2020

« Babies and young children on a vegetarian or vegan diet can get the energy and most of the nutrients they need to grow and develop from a well-planned varied and balanced diet.
But they might need specific supplements (such as vitamin B12) in addition to the usual vitamin supplements recommended for all babies. Talk to a health professional for advice. »

[Traduction : « Les bébés et les jeunes enfants qui suivent un régime végétarien ou végétalien peuvent obtenir l’énergie et la plupart des nutriments dont ils ont besoin pour grandir et se développer grâce à une alimentation variée et équilibrée bien planifiée.
Mais ils peuvent avoir besoin de suppléments spécifiques (par exemple en vitamine B12) en plus des suppléments vitaminiques habituels recommandés pour tous les bébés. Consultez un professionnel de la santé pour obtenir des conseils. »

« A vegetarian or vegan diet can be high in fibre. This can mean your child feels full up before they have taken in enough calories and nutrients.
When it comes to starchy foods, in addition to the higher fibre wholegrain and wholemeal versions, your child should have some lower fibre foods, such as white bread and rice, until they’re 5 years old. »

[Traduction : « Un régime végétarien ou végétalien peut être riche en fibres. Cela peut avoir pour effet que votre enfant se sent rassasié avant d’avoir absorbé suffisamment de calories et de nutriments.
En ce qui concerne les féculents, en plus des versions complètes et à haute teneur en fibres, votre enfant doit consommer des aliments à faible teneur en fibres, comme le pain blanc et le riz, jusqu’à l’âge de 5 ans. »]  

« The Department of Health recommends that all children aged 6 months to 5 years are given vitamin supplements containing vitamins A, C and D every day. »

[Traduction : « Le ministère de la santé recommande que tous les enfants âgés de 6 mois à 5 ans reçoivent chaque jour des compléments alimentaires contenant des vitamines A, C et D. »]

Personnes de 2 ans et plus

Santé publique Angleterre, The Eatwell Guide – Helping you eat a healthy, balanced diet (Le guide Eatwell – Pour vous aider à avoir une alimentation saine et équilibrée), 2016

Aucune occurrence des termes « vegetarian » ou « vegan ».

Personnes de 2 ans et plus

Ministère de la santé, The vegan diet (L’alimentation végétalienne), page consultée en juin 2020

« With good planning and an understanding of what makes up a healthy, balanced vegan diet, you can get all the nutrients your body needs.
If you do not plan your diet properly, you could miss out on essential nutrients, such as calcium, iron and vitamin B12. »

[Traduction : « Avec une planification adéquate et une bonne compréhension de ce qui constitue un régime végétalien sain et équilibré, vous pouvez apporter à votre corps tous les nutriments dont il a besoin.
Si vous ne planifiez pas correctement votre alimentation, vous risquez de manquer des nutriments essentiels, tels que le calcium, le fer et la vitamine B12. »]

Grossesse et allaitement

Ministère de la santé, Vegetarian and vegan mums-to-be (Futures mamans végétariennes et végétaliennes), page consultée en juin 2020

« Vegetarian and vegan mums-to-be need to make sure they get enough iron and vitamin B12, which are mainly found in meat and fish, and vitamin D. »

[Traduction : « Les futures mères végétariennes et végétaliennes doivent s’assurer qu’elles consomment suffisamment de fer, de vitamine B12, que l’on trouve principalement dans la viande et le poisson, et de vitamine D. »

« If you have been taking vitamin B12 and vitamin D supplements as part of your vegan diet, continue taking them while you’re breastfeeding.
You should be able to get all the other vitamins and minerals you need by eating a varied and balanced diet. »

[Traduction : « Si vous preniez des suppléments de vitamine B12 et de vitamine D dans le cadre de votre régime végétalien, continuez à les prendre pendant l’allaitement.
Vous devriez pouvoir obtenir toutes les autres vitamines et minéraux dont vous avez besoin en adoptant un régime alimentaire varié et équilibré. »]

Slovénie

Personnes de 2 ans et plus

Ministère de la santé, 12 korakov do zdravega prehranjevanja (12 étapes pour une alimentation saine), 2011

Aucune occurrence des termes « vegetarijanski » ou « veganski ».

Suède

Nourrissons de moins d'1 an

Agence nationale de l’alimentation, Good food for infants under one year (Alimentation saine pour les nourrissons de moins d’un an), 2012

Pas de recommandation spécifique pour les végétariens (vegetarian) et les véganes (vegan).

Bébés de 1 à 2 ans

Agence nationale de l’alimentation, Good food for children between one and two years (Alimentation saine pour les enfants entre un et deux ans), 2012

« More and more, people are choosing to eat vegetarian food more often. This is good for their health and the environment. It’s therefore good if your child learns to like vegetarian dishes early on. Many people vary and eat vegetarian food only occasionally; others avoid only meat, while others avoid all food from animals. Avoiding meat usually is not a problem whatsoever.
If you eat vegan foods and avoid meat, fish, milk, and eggs, you will need to learn a lot in order to develop a diet that gives your child all the nutrition he or she needs. If you choose to give your child vegan food, you should consult with a nurse at the Child Health Centre.
Regardless of what type of vegetarian food you eat, it’s important not just to avoid food from animals but to replace them with nutritious vegetarian food.

There is plenty of fibre in vegetarian food. Fibre is very filling, and for children there is a risk that too much fibre will make them full before they’ve gotten enough energy and nutrition. It is therefore very important to pay attention to whether small vegetarians are growing as they should.
If your child gets lacto-vegetarian food, it will be easy to eat too much saturated fat if many dishes are made with milk and cheese – gratins, for example. It is there-fore important to choose light dairy products for children who eat lacto-vegetarian food.
Children who are given vegan food must get vitamin B12 and D vitamins from supplements or enriched products. » , p 9

[Traduction : « De plus en plus de personnes choisissent de manger des repas végétariens plus fréquemment. C’est bon pour leur santé et pour l’environnement. Il est donc bon que votre enfant apprenne très tôt à aimer les plats végétariens. De nombreuses personnes varient et ne mangent de la nourriture végétarienne qu’occasionnellement ; d’autres n’évitent que la viande, tandis que d’autres encore évitent toute nourriture d’origine animale. Éviter la viande n’est généralement pas un problème.
Si vous mangez des repas végétaliens et que vous évitez la viande, le poisson, le lait et les œufs, vous devrez apprendre beaucoup de choses afin d’élaborer un régime qui donne à votre enfant toute les élements nutritifs dont il a besoin. Si vous choisissez de donner à votre enfant des aliments végétaliens, vous devez consulter une infirmière du Child Health Center.
Quel que soit le type de nourriture végétarienne que vous consommez, il est important de ne pas seulement éviter les aliments d’origine animale  mais aussi de les remplacer par des aliments végétariens nutritifs.

La nourriture végétarienne contient beaucoup de fibres. Les fibres sont très nourrissantes et, pour les enfants, il y a un risque que trop de fibres les rassasient avant qu’ils n’aient eu assez d’énergie et de nutrition. Il est donc très important de faire attention à ce que les petits végétariens grandissent comme attendu.
Si votre enfant mange des aliments lacto-végétariens, il est probable qu’il consomme trop de graisses saturées si de nombreux plats sont préparés avec du lait et du fromage – des gratins, par exemple. Il est donc important de choisir des produits laitiers légers pour les enfants qui mangent des aliments lacto-végétariens.
Les enfants qui reçoivent une alimentation végétalienne doivent obtenir des vitamines B12 et D à partir de compléments ou de produits enrichis. »]

Personnes de 2 ans et plus

Agence nationale de l’alimentation, Find your way to eat greener, not too much and to be active! (Trouvez votre façon de manger plus vert, pas trop et d’être actif !), 2015

Aucune occurrence des termes « vegetarian » ou « vegan ».

Femmes enceintes

Agence nationale de l’alimentation, Advice about food for you who are pregnant (Conseils alimentaires pour vous qui êtes enceinte), 2008

Aucune occurrence des termes « vegetarian » ou « vegan ».

Femmes allaitantes

Agence nationale de l’alimentation, Advice about food for you who are breastfeeding (Conseils alimentaires pour vous qui allaitez), 2008

Aucune occurrence des termes « vegetarian » ou « vegan ».

Suisse

Tous publics

Société Suisse de Nutrition, Office fédéral de la santé publique, La pyramide alimentaire suisse – Recommandations alimentaires pour adultes, alliant plaisir et équilibre, 2016

« En cas d’alimentation végétarienne, il est important de porter une attention particulière au choix des aliments pour que l’apport en nutriments (par ex. vitamine B12) soit suffisant. La viande devrait être régulièrement remplacée par une autre source de protéines, comme par exemple le tofu, les légumineuses, le fromage, les œufs. » , p 6

 

Société Suisse de Nutrition, Office fédéral de la santé publique, L’alimentation végétarienne, 2018

« Une alimentation ovo-lacto-végétarienne peut être mise en œuvre dans le cadre des recommandations de la pyramide alimentaire suisse, et la Société Suis-se de Nutrition SSN considère que ce mode d’alimentation couvre les besoins de l’organisme. Comme pour l’alimentation mixte incluant la viande et le poisson, certains points doivent être pris en considération pour que l’alimentation soit équilibrée et permette la couverture des besoins. » , p 5

« En ce qui concerne le végétalisme, la composition des menus est fortement limitée du fait de la suppression de tous les produits d’origine animale (et donc aussi les œufs, le lait, les produits laitiers et le miel), ce qui peut impliquer un risque de carence en substances nutritives et protectrices. Toutefois, grâce à une sélection réfléchie et ciblée des aliments, un apport nutritionnel suffisant à la couverture des besoins de l’organisme peut être atteint. Dans certaines phases de la vie toutefois (p. ex.: grossesse, allaitement, enfance, croissance, vieillesse), le risque de carences alimentaires est plus élevé. C’est pourquoi l’alimentation végétalienne ne convient pas à Monsieur ou Madame Tout le monde dans le sens où elle nécessite de vastes connaissances nutritionnelles. Il est recommandé d‘être attentif aux apports en certains nutriments et le cas échéant de se faire contrôler et conseiller. » , p 5