Retrouvez ici les liens vers les positions officielles sur l’alimentation végétale des institutions de santé d’Europe qui ont établi des recommandations alimentaires.

Ces recommandations institutionnelles peuvent être éloignées des consensus scientifiques en vigueur sur certains points. En effet, elles gardent un aspect politique et les considérations strictement nutritionnelles et liées à la santé peuvent être pondérées et orientées par le contexte spécifique de chaque institution : poids de certains secteurs économiques dans le financement des institutions, influence de l’industrie agro-alimentaire sur la formation des professionnels de santé, habitudes alimentaires et culturelles, modes alimentaires, etc.

Allemagne

Femmes enceintes et allaitantes, nourrissons, les enfants et les adolescents

Remarque : les avis contradictoires de la Société allemande de nutrition et de l’Académie de Nutrition et de Diététique américaine sur l’alimentation végétale pendant la grossesse, l’allaitement et le début de la vie ont donnés lieu à une publication dans le European Journal of Clinical Nutrition. Il y est conclu que les « vegan diets are appropriate for pregnant and lactating women only if these women habitually use reliable B12 sources » (traduction : « les régimes végétaliens ne sont appropriés pour les femmes enceintes et allaitantes que si ces femmes utilisent habituellement des sources fiables de B12 »).

Société allemande de nutrition, Vegan essen – klug kombinieren und ergänzen (Mangez végétalien – combinez et complétez judicieusement), 2018

« Eine vegane Ernährung ist für Schwangere und Stillende nicht empfehlenswert. Auch Säuglinge, Kinder und Jugendliche sollten nicht vegan ernährt werden. Diese Gruppen haben aufgrund ihres gestei-gerten Nährstoffbedarfs bei einer veganen Ernährung ein höheres Risiko für einen Nährstoffmangel und dieser kann zu gesundheitlichen Beeinträchtigungen beitragen. »

[Traduction : « Un régime végétalien n’est pas recommandé aux femmes enceintes et allaitantes. Les nourrissons, les enfants et les adolescents ne doivent pas non plus être nourris avec un régime végétalien. Ces groupes présentent un risque plus élevé de carence en nutriments en raison de leurs besoins accrus en nutriments lorsqu’ils sont nourris selon un régime végétalien, ce qui peut contribuer à des problèmes de santé. »]

Adultes

Société allemande de nutrition, Vegan essen – klug kombinieren und ergänzen (Mangez végétalien – combinez et complétez judicieusement), 2018

« Eine gut geplante vegane Ernährung hat in Bezug auf Ballaststoffe, Gemüse und Obst häufig eine günstigere Zusammensetzung als die in Deutschland übliche Misch- kost. Dennoch ist eine ausreichende Versorgung mit einer Reihe von Nährstoffen nicht sichergestellt. Daher muss die Lebensmittelauswahl häufig mit Nährstoff-präparaten bzw. angereicherten Lebensmitteln ergänzt werden. »

[Traduction : « Un régime végétalien bien planifié a souvent une composition plus favorable en termes de fibres, de légumes et de fruits que le régime mixte habituel en Allemagne. Néanmoins, un apport suffisant d’un certain nombre de nutriments n’est pas garanti. Par conséquent, le choix des aliments doit souvent être complété par des préparations nutritives ou des aliments enrichis. »]

Société allemande de nutrition, Vegane Ernährung – Position der Deutschen Gesellschaft für Ernährung e. V. (DGE) (Nutrition végétalienne – Position de la société allemande pour la nutrition (DGE)), 2016

« Die Deutsche Gesellschaft für Ernährung e. V. (DGE) hat auf Grundlage der aktu-ellen wissenschaftlichen Literatur eine Position zur veganen Ernährung erarbeitet. Bei einer rein pflanzlichen Ernährung ist eine ausreichende Versorgung mit einigen Nährstoffen nicht oder nur schwer möglich. Der kritischste Nährstoff ist Vitamin B12. Zu den potenziell kritischen Nährstoffen bei veganer Ernährung gehören außerdem Protein bzw. unentbehrliche Aminosäuren und langkettige n3-Fettsäuren sowie weitere Vitamine (Riboflavin, Vitamin D) und Mineralstoffe (Calcium, Eisen, Jod, Zink, Selen). Für Schwangere, Stillende, Säuglinge, Kinder und Jugendliche wird eine vegane Ernährung von der DGE nicht empfohlen. Wer sich dennoch vegan ernähren möchte, sollte dauerhaft ein Vitamin-B12-Präparat einnehmen, auf eine ausreichende Zufuhr v. a. der kritischen Nährstoffe achten und gegebenenfalls an-gereicherte Lebensmittel und Nährstoffpräparate verwenden. Dazu sollte eine Bera-tung von einer qualifizierten Ernährungsfachkraft erfolgen und die Versorgung mit kritischen Nährstoffen regelmäßig ärztlich überprüft werden. »

[Traduction : « La société allemande pour la nutrition (DGE) a développé une position sur la nutrition végétalienne basée sur la littérature scientifique actuelle. Dans un régime purement végétal, un apport suffisant de certains nutriments n’est pas possible, ou seulement difficilement. Le nutriment le plus critique est la vitamine B12. Parmi les autres nutriments potentiellement critiques dans un régime végétalien, on trouve les protéines ou les acides aminés essentiels et les acides gras n3 à longue chaîne, ainsi que d’autres vitamines (riboflavine, vitamine D) et minéraux (calcium, fer, iode, zinc, sélénium). La DGE ne recommande pas un régime végétalien pour les femmes enceintes, les mères qui allaitent, les nourrissons, les enfants et les adolescents. Qui voudrait se nourrir néanmoins végétalien, une préparation de vitamine B12 devrait prendre durablement, faire attention à un apport suffisant surtout des nutriments essentiels et utiliser si nécessaire des préparations alimentaires et nutritives enrichies. À cette fin, il convient de consulter un nutritionniste qualifié et de faire vérifier régulièrement par un médecin l’apport en nutriments essentiels. »]

Belgique

Femmes enceintes, femmes allaitantes, enfants et adolescents

Mise en garde : l’avis de l’Académie Royale de Médecine de Belgique est particulièrement éloigné des consensus scientifiques et sa publication a provoqué de nombreuses réactions de la part de professionnels de santé (dont l’initiative Réponse ARMB) qui ont contraintes l’Académie Royale de Médecine de Belgique à publier une « mise au point » sur cet avis.

Académie Royale de Médecine de Belgique, Régimes végétariens et végétaliens administrés aux enfants et adolescents, 2018

« La commission estime que le régime végétalien est inadapté et donc non recommandé pour les enfants à naître, les enfants et les adolescents, de même que les femmes enceintes et allaitantes. Les supplémentations obligatoires, les déséquilibres métaboliques et l’obligation d’un suivi médicalisé, y compris par prélèvements sanguins, ne sont donc pas admissibles. Le fait de les administrer à des enfants soulève donc d’importants problèmes bio-éthiques.

Les régimes végétariens peuvent satisfaire, à condition d’être variés et bien équilibrés,aux besoins des enfants et adolescents, femmes enceintes et allaitantes avec une réflexion sur certaines supplémentations, comme le calcium par exemple. »

Mise en garde : la « mise au point » de l’Académie Royale de Médecine de Belgique reste assez proche de l’avis initial et conserve plusieurs erreurs méthodologiques manifestes (contradictions avec ses propres sources, etc.).

Académie Royale de Médecine de Belgique, Mise au Point de l’Académie royale de Médecine de Belgique sur le régime végétalien pour les enfants, femmes enceintes et allaitantes, 2019

« L’Académie n’émet aucune critique à l’encontre d’un régime végétarien. C’est bien l’avis sur le régime végétalien pendant la grossesse, l’allaitement maternel et le jeune âge qui suscite la controverse. L’ARMB ne conteste pas que ce type d’alimentation puisse modifier l’incidence de certaines maladies (syndrome métabolique, diabète, maladies cardio-vasculaires et certains types de cancers). Elle ne conteste pas non plus les bienfaits de régimes équilibrés, diversifiés et bien compris par des personnes correctement informées.

Pendant la gestation, une alimentation maternelle équilibrée est impérative pour la santé maternelle et celle du fœtus. Les régimes végétaliens nécessitent une information rigoureuse des futurs parents et un suivi précis ainsi que des suppléments adéquats pour éviter autant que faire se peut des carences, des déséquilibres, des problèmes notamment de croissance chez l’enfant. »

Espagne

Enfants

Association pédiatrique espagnole, Position Paper on Vegetarian Diets in Infants and Children (Position sur les régimes végétariens chez les nourrissons et les enfants), 2020

« Una alimentación vegetariana o vegana, como cualquier otro tipo de alimentación, debe estar bien planificada. A la luz de la evidencia disponible, a pesar de que seguir una dieta vegetariana en cualquier etapa de la infancia no signifique necesariamente que sea insegura, es preferible aconsejar que durante el periodo de lactante y en el niño de corta edad se siga una dieta omnívora o, al menos, ovo o lactovegetariana. »

[Traduction : « Un régime végétarien ou végétalien, comme tout autre type de régime, doit être bien planifié. À la lumière des données disponibles, bien que le fait de suivre un régime végétarien à n’importe quel stade de l’enfance ne signifie pas nécessairement qu’il est dangereux, il est préférable de conseiller de suivre un régime omnivore ou au moins ovo-lacto-végétarien pendant la période du nourrisson et du jeune enfant. »]

Europe

Femmes allaitantes et nourrissons

Société Européenne de Gastroentérologie, d’Hépatologie et de Nutrition Pédiatriques, Complementary Feeding: A Position Paper by the European Society for Paediatric Gastroenterology, Hepatology, and Nutrition (ESPGHAN) Committee on Nutrition (Alimentation complémentaire : Position de la Société Européenne de Gastroentérologie, d’Hépatologie et de Nutrition Pédiatriques (ESPGHAN) Comité Nutrition), 2017

« Vegan diets should only be used under appropriate medical or dietetic supervision and parents should understand the serious consequences of failing to follow advice regarding supplementation of the diet. »

[Traduction : « Les régimes végétaliens ne doivent être utilisés que sous une supervision médicale ou diététique appropriée et les parents doivent comprendre la gravité des conséquences du non-respect des conseils concernant la supplémentation du régime. »]

France

Enfants et adolescents

Mise en garde : l’avis du Groupe Francophone d’Hépatologie-Gastroentérologie et Nutrition Pédiatriques est particulièrement éloigné des consensus scientifiques (il va même jusqu’à conclure que l’alimentation végétale n’est « pas adaptée à l’espère humaine ») et se présente comme un document militant incompatible avec la démarche scientifique. Cette publication n’a entrainé que peu de réaction d’autres professionnels de santé français car les positions anti-véganisme de ses auteurs sont bien connues.

Groupe Francophone d’Hépatologie-Gastroentérologie et Nutrition Pédiatriques, Vegan Diet in Children and Adolescents. Recommendations From the French-speaking Pediatric Hepatology, Gastroenterology and Nutrition Group (L’alimentation végétalienne chez les enfants et les adolescents. Recommandations du Groupe Francophone d’Hépatologie-Gastroentérologie et Nutrition Pédiatriques), 2019

« The current craze for vegan diets has an effect on the pediatric population. This type of diet, which does not provide all the micronutrient requirements, exposes children to nutritional deficiencies. These can have serious consequences, especially when this diet is introduced at an early age, a period of significant growth and neurological development. Even if deficiencies have less impact on older children and adolescents, they are not uncommon and consequently should also be prevented. Regular dietary monitoring is essential, vitamin B12 and vitamin D supplementation is always necessary, while iron, calcium, docosahexaenoic acid, and zinc should be supplemented on a case-by-case basis. « 

[Traduction : « L’engouement actuel pour les régimes végétaliens a un effet sur la population pédiatrique. Ce type de régime, qui ne fournit pas tous les micronutriments nécessaires, expose les enfants à des carences nutritionnelles. Celles-ci peuvent avoir des conséquences graves, surtout lorsque ce régime est introduit à un âge précoce, une période de croissance et de développement neurologique importante. Même si les carences ont moins d’impact sur les enfants plus âgés et les adolescents, elles ne sont pas rares et doivent donc être évitées. Un suivi alimentaire régulier est essentiel, une supplémentation en vitamine B12 et en vitamine D est toujours nécessaire, tandis que le fer, le calcium, l’acide docosahexaénoïque et le zinc doivent être complétés au cas par cas. »]

« Vegan diets that exclude all animal products from the food register are not adapted to the human species. The inevitable nutritional deficiencies they cause are particularly serious in children, as they will be adversely affected throughout their lives. »

[Traduction : « Les régimes alimentaires végétaliens qui excluent tous les produits animaux du registre alimentaire ne sont pas adaptés à l’espèce humaine. Les carences nutritionnelles inévitables qu’ils provoquent sont particulièrement graves chez les enfants, car ils en subiront les conséquences tout au long de leur vie. »

Italie

Tous publics

Société italienne de nutrition humaine, Position Paper on Vegetarian Diets From the Working Group of the Italian Society of Human Nutrition (Position sur les régimes végétariens du groupe de travail de la Société italienne de nutrition humaine), 2017

« Well-planned vegetarian diets that include a wide variety of plant foods, and a reliable source of vitamin B12, provide adequate nutrient intake. »

[Traduction : « Un régime végétarien bien planifié, comprenant une grande variété d’aliments végétaux et une source fiable de vitamine B12, assure un apport adéquat en nutriments. »]

Pologne

Tous publics

Comité de la nutrition humaine de l’Académie Polonaise des Sciences, Stanowisko Komitetu Nauki o Żywieniu Człowieka PAN w sprawie wartości odżywczej i bezpieczeństwa stosowania diet wegetariańskich (Position du Comité scientifique sur la nutrition humaine de l’Académie polonaise des sciences sur la valeur nutritionnelle et la sécurité des régimes végétariens), 2019

« Wartość odżywcza i bezpieczeństwo zdrowotne diet wegetariańskich są w znacznym stopniu zależne od praktykowanej odmiany wegetarianizmu determinując rekomendacje odnośnie ich stosowania. Odpowiednio urozmaicone i skomponowane racje pokarmowe laktoowowegetarian, semiwegetarian i fleksitarian mogą dostarczać wszystkich niezbędnych do życia składników odżywczych w ilościach określonych przez zalecane normy żywieniowe. Natomiast weganizm i inne radykalne odmiany wegetarianizmu, wykluczające wszelką żywność pochodzenia zwierzęcego, w warunkach polskich nie są pełnowartościowe pod względem wartości odżywczej. Niebezpieczeństwo niedoborów żywieniowych w przypadku stosowania tego typu diet wegetariańskich można ograniczyć przez korzystanie z produktów wzbogacanych w witaminy i składniki mineralne oraz stosowanie witaminowo-mineralnych suplementów diety. »

[Traduction : « La valeur nutritionnelle et la sécurité sanitaire des régimes végétariens dépendent fortement de la variété du végétarisme pratiqué, ce qui détermine les recommandations pour leur utilisation. Les rations lacto-végétariennes, semi-végétariennes et flexitariennes, convenablement diversifiées et composées, peuvent fournir tous les nutriments nécessaires dans les quantités recommandées par les normes d’alimentation. Cependant, le végétalisme et les autres variétés radicales de végétarisme, qui excluent tous aliments d’origine animale, ne sont pas pleinement nutritifs dans les conditions polonaises. Le risque de carences nutritionnelles de ce type de régime végétarien peut être réduit en utilisant des produits enrichis en vitamines et minéraux et en recourant à des compléments vitaminés et minéraux. »

« Najbardziej radykalne formy wegetarianizmu (frutarianizm i witarianizm) w warunkach polskiego rynku żywnościowego nie zapewniają wystarczającego zaspokojenia potrzeb pokarmowych organizmu i jako takie mogą być szkodliwe dla zdrowia wszystkich grup ludności. »

[Traduction : « Les formes les plus radicales de végétarisme (le frugivorisme et le crudivorisme) au vu du marché alimentaire polonais ne permettent pas de satisfaire suffisamment les besoins nutritionnels de l’organisme et peuvent donc être nuisibles à la santé de tous les groupes de population. »

« Weganizm i łagodne formy wegetarianizmu wykluczające mięso nie powinny być stosowane w żywieniu niemowląt i małych dzieci, gdyż mogą niekorzystnie wpływać na ich rozwój. Nie zaleca się też ich stosowania starszym dzieciom, młodzieży, kobietom ciężarnym i karmiącym oraz osobom ciężko pracującym fizycznie, gdyż w tych przypadkach zestawienie całodziennej racji pokarmowej w sposób adekwatny do potrzeb organizmu jest dużo trudniejsze i łatwo może dochodzić do niedoborów mających niepożądane skutki zdrowotne. »

[Traduction : « Le végétalisme et les formes légères de végétarisme excluant la viande ne doivent pas être utilisés dans l’alimentation des nourrissons et des jeunes enfants car ils peuvent nuire à leur développement. Ils ne sont pas non plus recommandés pour les enfants plus âgés, les adolescents, les femmes enceintes qui allaitent et les personnes qui travaillent dur physiquement, car dans ces cas, il est beaucoup plus difficile de composer une ration journalière complète en fonction des besoins de l’organisme et des carences ayant des effets indésirables sur la santé peuvent facilement se produire. »

« Łagodne formy wegetarianizmu, stosowane okresowo przez osoby dorosłe, zwłaszcza prowadzące siedzący tryb życia, są korzystne dla zdrowia i zmniejszają ryzyko zachorowania na przewlekłe choroby dietozależne takie jak: otyłość, cukrzyca insulinoniezależna, choroby układu krążenia, nowotwory jelita grubego, próchnica zębów, kamica żółciowa. »

[Traduction : « Les formes légères de végétarisme, utilisées périodiquement par les adultes, en particulier ceux qui mènent une vie sédentaire, sont bénéfiques pour la santé et réduisent le risque de développer des maladies chroniques liées à l’alimentation, telles que l’obésité, le diabète insulino-dépendant, les maladies cardiovasculaires, les cancers colorectaux, les caries dentaires, les calculs biliaires. »

« Diety wegetariańskie (z wyjątkiem frutariańskichi witariańskich), stosowane pod kontrolą lekarza i dietetyka, mogą być skuteczne w leczeniu niektórych chorób przewlekłych, w szczególności niedokrwiennej choroby serca, nadciśnienia tętniczego, otyłości, cukrzycy typu II (insulinoniezależnej) i chronicznych zaparć. »

[Traduction : « Les régimes végétariens (sauf le régime frugivore et crudivore), utilisés sous le contrôle d’un médecin et d’un nutritionniste, peuvent être efficaces dans le traitement de certaines maladies chroniques, en particulier les cardiopathies ischémiques, l’hypertension, l’obésité, le diabète de type II (insulino-dépendant) et la constipation chronique. »]

Royaume-Uni

Tous publics

Fondation britannique pour la nutrition, Vegetarian nutrition (Alimentation végétarienne), page consultée en juin 2020

« For many healthy adults, it is clear that a well-plannedvegetarian diet can provide adequate amounts of all ofthe nutrients needed by the body, and meet currentdietary guidelines. Vegan diets, too, may be nutritionallyadequate provided that sufficient care is taken to includesources of nutrients, such as vitamin B12, which are normally lacking in a vegan diet, by including fortifiedfoods or supplements. »

[Traduction : « Pour de nombreux adultes en bonne santé, il est clair qu’un régime végétarien bien planifié peut fournir des quantités suffisantes de tous les nutriments nécessaires à l’organisme et répondre aux recommandations alimentaires actuelles. Les régimes végétaliens peuvent également être adéquats sur le plan nutritionnel, à condition que l’on veille à inclure des sources de nutriments, comme la vitamine B12, qui sont normalement absentes dans un régime végétalien, en incluant des aliments enrichis ou des suppléments. »

Suisse

Enfants et adolescents

Fédération des Médecins Suisses, Alimentation végétarienne et végane chez les enfants et adolescents, 2018

« Pour conclure, il convient de mentionner qu’il y a un besoin urgent de clarification et de recherche sur les conséquences à long terme d’une alimentation végétarienne ou végane chez les enfants. Il n’existe jusqu’à présent guère de données sur les répercussions métaboliques, les bénéfices, mais aussi les risques à long terme d’un régime sans viande durant l’enfance. »