Pourquoi cette remarque est fallacieuse

A venir.

Le problème n’est pas de consommer des animaux ! Mais de les consommer alors que cette consommation engendre de nombreuses souffrances non nécessaire. A-t-on le choix de respirer ou non ? NON. Est-ce qu’on fait souffrir les animaux dont on respire les particules ? NON.
 

Pour aller plus loin

A venir.
 

Notes et références

A venir.
 

Commentaires