Accueil > Positions scientifiques > Actualité de la recherche > Risk of kidney stones: influence of dietary factors, dietary patterns, and vegetarian-vegan diets

Risk of kidney stones: influence of dietary factors, dietary patterns, and vegetarian-vegan diets

Risque de calculs rénaux : Influence des facteurs alimentaires, des habitudes alimentaires et des régimes végétariens et végétaliens

Ferraro PM, Bargagli M, Trinchieri A, Gambaro G. Risk of Kidney Stones: Influence of Dietary Factors, Dietary Patterns, and Vegetarian-Vegan Diets. Nutrients. 2020;12(3):779. Published 2020 Mar 15. doi:10.3390/nu12030779

Traduction du résumé

La néphrolithiase est une maladie courante influencée par de multiples facteurs environnementaux, dont le régime alimentaire. Comme les habitudes alimentaires jouent un rôle important dans la genèse et la récurrence des calculs rénaux, la modulation du régime alimentaire est devenue un outil fondamental pour la gestion médicale de la néphrolithiase. Les conseils diététiques visent à réduire la majorité des facteurs de risque lithogéniques, en réduisant la sursaturation de l’urine, principalement pour l’oxalate de calcium, le phosphate de calcium et l’acide urique. À cette fin, les lignes directrices actuelles recommandent d’augmenter l’apport en liquide, de maintenir un apport équilibré en calcium, de réduire l’apport alimentaire en sodium et en protéines animales et d’augmenter la consommation de fruits et de fibres. Dans cette étude, nous avons analysé les effets de chaque facteur alimentaire sur l’incidence et le taux de récurrence de la néphrolithiase. Les preuves scientifiques disponibles s’accordent sur les effets néfastes d’un apport élevé en viande/protéines animales et d’un régime alimentaire pauvre en calcium, alors qu’une teneur élevée en fruits et légumes associée à une consommation équilibrée de produits laitiers à faible teneur en matières grasses comporte le risque le plus faible d’apparition de calculs rénaux. En outre, un régime végétarien équilibré avec des produits laitiers semble être le régime le plus protecteur pour les patients souffrant de calculs rénaux. Étant donné qu’aucune étude prospective n’a examiné les effets des régimes végétaliens sur les facteurs de risque de néphrolithiase, des travaux scientifiques supplémentaires devraient être effectués pour définir le meilleur régime alimentaire pour les différents phénotypes de calculs rénaux.