Consensus

Depuis la conférence « The comparative merits of animal and vegetable foods in nutrition » organisée en 1950 en Angleterre par la British Nutrition Society [1], de très nombreuses études sont venues apporter un éclairage plus complet sur l’alimentation végétale. La première review synthétisant les connaissances sur la question date de 1963 [2] et les premières publications portant spécifiquement sur l’alimentation végétale chez les bébés datent du tout début des années 80 [3][4].

L’ensemble des études récentes converge vers des conclusions cohérentes sur la viabilité d’une alimentation végétale équilibrée chez les bébés de 0 à 3 ans [5][6][7][8][9][10][11] et sur le fait que les bébés nourris ainsi ont un risque plus faible de diabète et de surpoids [12]. Ce consensus est notamment résumé par l’Académie de nutrition et de diététique qui, depuis son premier avis publié en 1987 (et réaffirmé pour la sixième fois en 2016 [13]), reconnaît qu’une alimentation végétale équilibrée est viable et saine pour toutes et tous, y compris pour les bébés.

En effet, l’alimentation doit apporter aux bébés les mêmes nutriments qu’aux adultes, seuls les apports nutritionnels conseillés en ces nutriments sont différents. Une alimentation végétale équilibrée et complémentée en vitamine B12 permet donc de couvrir ces besoins.

 

Conseils

Une alimentation végétale équilibrée fournit au bébé de quoi couvrir ses besoins en énergie et en nutriments et assurer une croissance optimale. Vous trouverez ci-dessous une synthèse des bonnes pratiques pour assurer à votre bébé une alimentation végétale équilibrée :

  • Complémentation en vitamine B12 : il est strictement nécessaire que les mères véganes et végétariennes se complémentent en vitamine B12 avec des dosages spécifiques du tout début de la grossesse jusqu’à la fin de l’allaitement. Une fois l’allaitement terminé, les mères doivent revenir à leur habitude de complémentation en vitamine B12 d’avant grossesse. La complémentation en vitamine B12 est également strictement nécessaire chez les bébés végétaliens et végétariens dès le début de la diversification alimentaire. Une carence en vitamine B12 peut avoir des conséquences très graves chez les bébés non complémentés allant jusqu’à des dommages neurologiques irréversibles.
    Bien que la carence en vitamine B12 soit abondamment documentée depuis 1979 chez les bébés végétaliens et végétariens [14][15], encore aujourd’hui de nombreuses personnes ayant une alimentation végétale ne se complémentent pas ou pas assez en vitamine B12. Toutes les informations utiles, y compris sur les besoins spécifiques des femmes enceintes, des femmes allaitantes et des bébés sont disponibles sur la page dédiée aux mamans véganes.
  • Apports en énergie : un apport adéquat en énergie est important pour un bon développement. Dans un premier temps, ces besoins sont couverts par le lait maternel ou des préparations infantiles mais, dès le début de la diversification alimentaire, il est important que le bébé consomme des aliments ayant une teneur énergétique (lipides, glucides et protéines) suffisante.
    Les protéines ne sont pas spécialement un problème car, comparé aux adultes, les bébés ont des besoins plus importants en lipides, équivalent en glucides et plus faibles en protéines [16]. Vous trouverez plus d’informations sur la page dédiée aux apports énergétiques.
  • Points d’attention : les risques de carences les plus importants concernent les nutriments marqués en orange dans la rubrique nutrition, il s’agit du fer, du calcium, du zinc, de la vitamine D, de l’iode, des oméga-3 et de la choline. En cas d’alimentation végétale déséquilibrée, ce sont d’abord ces nutrients qui viendront à manquer.
    Pour plus d’informations sur les besoins des bébés en chacun de ces nutriments, vous pouvez vous référer aux tableaux des « apports nutritionnels conseillés » sur les pages dédiées à chaque nutriment.
  • Lait végétal infantile : si le bébé n’est pas allaité, le lait végétal infantile peut être utilisé comme substitut au lait maternel. Disponible sans ordonnance en pharmacie ou en grande surface, il permet de couvrir efficacement les besoins nutritionnels. Les bébés nourris avec du lait végétal infantile (ceux à base de soja compris [17]) ont les mêmes schémas de croissance, de santé osseuse et de fonctions métaboliques, reproductives, endocriniennes, immunitaires et neurologiques que les bébés allaités ou nourris avec du lait infantile à base de lait de vache [18].
    Important : les laits végétaux non infantiles (les laits végétaux classiques du commerce) ne sont pas adaptés au nourrisson et ne doivent en aucun cas servir d’alternative au lait maternel ou infantile [19].

 

Notes et références

  1. Nutrition Reviews, Animal versus Vegetable Foods in Nutrition, 1952
  2. Review, Journal of the American Dietetic Association, Harding MG, Crookes H, Non-flesh dietaries, 1963
  3. Health Visitor, Sanders TA, How adequate are vegan diets for children?, 1980
  4. Journal of human nutrition, Sanders TA, Purves R, An anthropometric and dietary assessment of the nutritional status of vegan preschool children, 1981
  5. Review, Nutrients, Sebastiani G et al., The Effects of Vegetarian and Vegan Diet during Pregnancy on the Health of Mothers and Offspring, 2019
  6. Review, European Journal of Nutrition, Schürmann S, Kersting M, Alexy U, Vegetarian diets in children: a systematic review, 2017
  7. Review, European Journal of Clinical Nutrition, Pawlak R, To vegan or not to vegan when pregnant, lactating or feeding young children, 2017
  8. Nutrients, Baroni L et al., Vegan Nutrition for Mothers and Children: Practical Tools for Healthcare Providers, 2018
  9. Nutrients, Stine Weder et al., Energy, Macronutrient Intake, and Anthropometrics of Vegetarian, Vegan, and Omnivorous Children (1–3 Years) in Germany (VeChi Diet Study), 2019
  10. Review, Polski Merkuriusz Lekarski, Karcz K, Królak-Olejnik B, Paluszyńska D, Vegetarian diet in pregnancy and lactation – safety and rules of balancing meal plan in the aspect of optimal fetal and infant development, 2019
  11. American Journal of Clinical Nutrition, Gibson RS, Heath AL, Szymlek-Gay EA, Is iron and zinc nutrition a concern for vegetarian infants and young children in industrialized countries?, 2014
  12. Review, The American Journal of Clinical Nutrition, Sabaté J, Wien M, Vegetarian diets and childhood obesity prevention, 2010
  13. Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics, Position of the Academy of Nutrition and Dietetics: Vegetarian Diets, 2016
  14. The American Journal of Diseases of Children, Zmora E, Gorodischer R, Bar-Ziv J, Multiple nutritional deficiencies in infants from a strict vegetarian community, 1979
  15. The Medical Journal of Australia, Wighton MC et al., Brain damage in infancy and dietary vitamin B12 deficiency, 1979
  16. Review, Nutrients, Mariotti F, Gardner CD, Dietary Protein and Amino Acids in Vegetarian Diets-A Review, 2019
  17. Review, British Journal of Nutrition, Vandenplas Y et al., Safety of soya-based infant formulas in children, 2014
  18. Review, Nutrients, Verduci E et al., Cow’s Milk Substitutes for Children: Nutritional Aspects of Milk from Different Mammalian Species, Special Formula and Plant-Based Beverages, 2019
  19. Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), Avis de l’Anses relatif à l’actualisation des repères alimentaires du PNNS – Jeunes enfants (0-3 ans) , 2019, p. 8, Les préparations infantiles