Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Accueil > Véganisme > Alimentation végétalienne

Alimentation végétalienne

[en construction]  

Alimentation végétalienne

C’est l’ensemble de ce qui est comestible par l’humain et qui exclu toute forme d’exploitation et de cruauté envers les animaux.

Viande et ses dérivés (gélatine, présure animale, hormones, bouillon de viande…)
Poisson, mollusques, crustacés, et leurs dérivés (sauce nuoc mam…)
Laits animaux et leurs dérivés (fromages, crème, beurre, lactose…)
Oeufs d’oiseaux et leurs dérivés (poudre de blanc d’oeuf dans les préparations industrielles…)
Miel et produits issus de l’exploitation des abeilles (cire dans les cosmétiques, gelée royale, propolis…)

Par ailleurs, certaines familles de produits nécessitent des produits animaux dans leurs étapes de fabrication et font parfois l’objet d’un boycott des personnes véganes :
les jus de fruits du commerce (filtrés à l’aide de composants animaux)
le sel et le sucre raffiné (blanchis avec des os de bovins réduits en poudre dans certains pays)
certaines boissons alcoolisées (filtrés avec de la gélatine, de la vessie de poisson, de l’albumine, de la caséine, ou du sang de bœuf, mais cette dernière pratique est interdite par la loi en France depuis le scandale de la vache folle)

Enfin, d’autres produits qui causent l’exploitation d’espèces animales sont aussi évités par certains véganes, je pense notamment :
Aux noix de coco : il faut savoir que dans certains pays, des producteurs de noix de coco contraignent des singes (dressés spécifiquement dans cette optique) à grimper aux arbres et cueillir les noix de coco, contrairement à d’autres producteurs qui font appel à de la main-d’oeuvre humaine. D’où le besoin de vérifier, au cas par cas, auprès du fabricant, que les ingrédients à base de coco n’ont pas nécessité l’exploitation de singes dressés
Aux truffes : au risque de rappeler une évidence idiote, les truffes sont des champignons qui poussent sous terre… et que les humains trouvent en exploitant des cochons et des chiens renifleurs.

De nombreux problèmes découlent de cette servitude laitière :
les veaux mâles ne produisent pas de lait et sont donc considérés comme inutiles dans cette industrie. Ils sont donc tués très jeunes, généralement pour fournir de la viande de veau ainsi que d’autres sous-produits : présure (enzyme digestive destinée à la fabrication de fromage), etc.
L’élevage a, par le biais des croisements, favorisé la naissance de vaches « laitières » qui produisent toujours plus de lait, à tel point que leurs pis pèsent bien trop lourd et leur causent des difficultés à marcher et autres douleurs articulaires chroniques. Du point de vue des consommateurs humains, c’est une caractéristique intéressante. Du point de vue de la vache, c’est un handicap.
Quant au fait d’inséminer de force une femelle chaque année et lui retirer systématiquement son petit à la naissance… Faut-il vraiment rappeler que ça engendre des deuils et des traumatismes psychologiques dévastateur chez n’importe quel mammifère femelle ? Et que les vaches n’y font pas exception ?
Point bonus : les machines à traire entraînent régulièrement des infections chez les vaches, au niveau des pis

Produits a base de cuir, laine, soie, fourrure (vêtements, accessoires de mode, chaussures, sièges de voiture, canapés, tapis, pinceaux de peinture…)
Oreillers en duvet…
Matériels de bricolage ou de production artistique contenant des ingrédients animaux parmi ceux précités

Manger végétalien, sain et équilibré en 10 points clés

Vous avez arrêter ou souhaitez arrêter de consommer l’ensemble des produits issus de l’exploitation animale ? Félicitations ! Pour être certain de manger sain et équilibré, pensez à ces 10 points clés :

  1. Vous supplémenter en vitamine B12
  2. Prendre de nouvelles habitudes alimentaires pour vos apports en fer
  3. Prendre de nouvelles habitudes alimentaires pour vos apports en calcium
  4. Prendre de nouvelles habitudes alimentaires pour vos apports en vitamine D
  5. Prendre de nouvelles habitudes alimentaires pour vos apports en choline
  6. Prendre de nouvelles habitudes alimentaires pour vos apports en oméga-3 (ALA)
  7. Prendre de nouvelles habitudes alimentaires pour vos apports en sélénium
  8. A venir
  9. A venir
  10. A venir
Top