Accueil > Positions scientifiques > Actualité de la recherche > Vitamin substitution beyond childhood – requirements and risks

Vitamin substitution beyond childhood – requirements and risks

Substitution vitaminique après l'enfance - besoins et risques

Jungert A, Quack Lötscher K, Rohrmann S. Vitamin Substitution Beyond Childhood—Requirements and Risks. Dtsch Arztebl Int. 2020;117(1-2):14-22. doi:10.3238/arztebl.2020.0014

Traduction du résumé

Contexte

Les vitamines sont d’une importance vitale, mais elles ne sont pas toujours apportées de manière adéquate par l’alimentation. Dans cette revue, nous présentons les avantages et les inconvénients de la supplémentation en vitamines et des indications pour diverses situations de la vie.

Méthodes

Cet review est basé sur des publications pertinentes obtenues par une recherche sélective de la littérature.

Résultats

L’enquête nationale allemande sur la nutrition II (Nationale Verzehrsstudie II) a montré que la plupart des personnes en Allemagne consomment des quantités suffisantes de vitamines via leur alimentation, à l’exception de la vitamine D et des folates. Les suppléments sont souvent pris par des adultes qui ont déjà une alimentation équilibrée. Selon la vitamine, 3 à 13 % des personnes interrogées ont pris des suppléments de vitamines, les plus souvent des vitamines C et E. Aucune preuve convaincante n’a encore été apportée pour démontrer les bienfaits des suppléments de vitamines sur la santé, en plus d’une alimentation équilibrée, pour la prévention primaire des maladies liées à la nutrition. La supplémentation en vitamines est indiquée dans certaines situations spécifiques de la vie, par exemple pendant la grossesse, mais elle est par ailleurs inutile, sauf si une carence a été diagnostiquée ou si la personne est exposée à un risque élevé.

Conclusion

Une supplémentation en vitamines est recommandée pour certains groupes de population : acide folique pour les femmes enceintes, vitamine B12 pour les végétaliens et les personnes souffrant de troubles de la résorption, vitamine D pour les personnes dont la synthèse endogène est insuffisante. Dans tous les autres cas, il suffit de modifier le régime alimentaire. De manière générale, la possibilité d’une supplémentation en vitamines peut être envisagée, et ses avantages pondérés par ses risques.